De la moutarde contre les nitrates

RTBF
RTBF - © RTBF

Le long des routes wallonnes en cet automne, on voit fleurir, ici ou là, des champs de moutarde, aux fleurs jaunes bien visibles. Une culture d'automne qui contribue à dépolluer le sol, trop chargé en nitrates.

L'association "Nitrawal" incite les agriculteurs à planter de la moutarde dans leurs champs après la récolte. Un panneau didactique planté devant certains champs permet de trouver l'explication : la moutarde capte le nitrate excédentaire, laissé dans les champs par les épandages chimiques et naturels lors des cultures de printemps.

Cette fleur jaune d'automne "pompe" le nitrate, empêchant celui-ci de contaminer les nappes phréatiques. 

Au nord du sillon Sambre et Meuse, les eaux souterraines sont les plus touchées : la limite autorisée, 50 mg de nitrate par litre, est souvent dépassée dans les nappes phréatiques.
La moutarde n'est pas récoltée : elle pourrit sur place durant l'hiver, dégageant lentement le nitrate qu'elle a capté et qui viendra nourrir la culture suivante, permettant d'utiliser moins d'engrais. La boucle est bouclée, en quelque sorte.

(M.P. avec P.Y. Millet)

Et aussi