Dans une exposition interdite aux moins de 18 ans, le MIMA retrace l’histoire du dernier cinéma pornographique de Bruxelles

Le MIMA propose une exposition qui retrace l’histoire du dernier cinéma pornographique de Bruxelles, L’ABC. Archives, posters, photos censurées : l’exposition "The ABC of Porn Cinema" met en lumière ce pan obscur de notre histoire destiné pourtant aux oubliettes. Initiée par le cinéma NOVA, l’exposition est interdite aux visiteurs de moins de 18 ans.

Une expérience immersive

Une porte qui grince… Et nous entrons sur le balcon du cinéma ABC.

Avant que nos yeux s’habituent à l’obscurité. Une odeur étrange vient nous déranger. "Un petit diffuseur de javel est dissimulé quelque part dans la salle", révèle Antoine, l’un des concepteurs de l’installation, "d’après les témoignages, ça sentait toujours la javel avec, en dessous, une sorte de sous odeur de tabac froid et de sperme. On a essayé de travailler ce fumet ", plaisante-t-il. Sur le sol, des chaussettes visiblement usagées et des mouchoirs sont dispersés un peu partout. Au milieu de la salle, un personnage semble figé dans l’un des sièges. "C’est Guy", continue Antoine "C’est un habitué qui était très enthousiaste lors des strip-teases. Quand on actionne la manivelle, il s’active lui-même. C’est pour rendre le spectateur plus actif dans la salle. Il peut venir faire profiter à Guy du spectacle". Le décor est planté avec un certain humour et une dose de malaise. Le film commence… Les scènes sont sans filtre, les coupures dans la bobine déstabilisent le spectateur non initié.

"Dans cette installation, l’idée est de montrer ce que les archives de l’ABC ne montrent pas", explique Raphaël Cruyt, le directeur artistique du MIMA. "Ce que l’on voit dans la majeure partie de l’exposition, c’est ce que les gens connaissent de ce cinéma : la façade, les peintures en vitrine, les photos censurées. Il y a toute une sorte d’art brut là-dedans, il y a aussi toutes les affiches de cinéma. Une fois que l’on avait payé, on entrait dans un autre monde. C’est ce que les artistes du collectif Gogolplex ont voulu créer ici".

3 images
© Tom Denis

Histoire d’un lieu mythique bruxellois

En 2013, fermait l’ABC, dernier cinéma bruxellois pour adultes fonctionnant "à l’ancienne" et projetant des films en 35 mm.

"The ABC of Porn Cinema" propose une traversée du temps et des quatre décennies d’activité de cette salle. Grâce à une collection sauvée in extremis par le cinéma Nova, l’exposition veut mettre en lumière un pan obscur de la culture, destiné aux oubliettes de l’histoire. "40 ans d’archives, cela représente 3000 bobines de films, une dizaine de m³ d’affiches, photos et autres documents". En présentant une petite sélection subjective des archives de l’ABC, le MIMA veut "effleurer l’histoire de ce lieu et se pose en miroir face à des questionnements contemporains sur la ville, le cinéma et, bien sûr, la pornographie".

Cet autre monde, cette vision du passé est marquée d’un regard "masculin blanc, sexiste et souvent violent", qu’il faut observer avec un certain recul, nous avertissent les auteurs de l’exposition.

L’exposition est interdite aux moins de 18 ans et courra dans les couloirs du MIMA jusqu’au 9 janvier 2022.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK