Dans les coulisses de la Ducasse de Mons

Dans les coulisses de la Ducasse de Mons
4 images
Dans les coulisses de la Ducasse de Mons - © Tous droits réservés

Immersion dans les coulisses de la Ducasse de Mons. L'atelier de couture du "vestiaire" de la Procession du Car d'Or nous a ouvert ses portes, avant le sprint final. Depuis plusieurs jours, les bénévoles enchaînent les heures de travail pour terminer chaque costume.

Agnès Waroquiez est responsable du "vestiaire" de la Procession du Car d’Or, depuis 20 ans. Clés en main, elle parcourt le petit jardin d'un vieux bâtiment faisant face à la Collégiale Sainte-Waudru, dans le centre-ville de Mons. À l'intérieur, plusieurs tringles sur lesquelles sont pendus des dizaines de costumes. "Dans cette première chambre, il y a environ 250 pièces. Mais nous en avons encore bien d'autres à l'étage", se réjouit Agnès Waroquiez.

Une dizaine de bénévoles investis dans le projet

En haut de l'escalier, l'ambiance change au sein de l'atelier de couture. Le silence fait place aux rires des bénévoles et aux bruits des machines à coudre. "C'est gai car ce que nous faisons change de notre quotidien. Travailler sur ces beaux costumes est vraiment très intéressant", confie Jeanne Lerclercq, l'une des dix bénévoles de l'atelier.

À la fin de chaque édition, ces bénévoles collectent tous les costumes de la Procession. Nettoyage, rénovation ou création, c'est une année entière de travail qui attend les couturières. "Dans les semaines qui précèdent la Ducasse, nous venons presque tous les jours, à raison de huit heures de couture par jour", précise Agnès Waroquiez.

1600 costumes sortis de l'atelier

"Cet endroit est le centre névralgique de la Ducasse de Mons", enchaîne Christian Venant, administrateur de l'ASBL de la Procession du Car d'Or." Ces gens travaillent sans cesse durant la Ducasse, mais également le reste de l'année. Le travail réalisé est énorme".

Certains costumes demandent jusqu'à 100.000 points de couture à la main, sans compter les heures de boulot sur les accessoires et les chapeaux. À quelques heures de la Procession, les bénévoles entament donc le sprint final. Ce dimanche 14 juin, au moment de défiler, quelques 1600 figurants porteront fièrement les costumes préparés avec passion, par quelques couturières pas vraiment comme les autres.

T. Godaert

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK