Dans le tunnel Léopold 2: visite du chantier avant sa fermeture totale cet été

C'est presque devenu banal, un tunnel bruxellois va être fermé à la circulation. Cette fois, ce n'est pas lié à la découverte inopinée d'un problème lié à la sécurité de l'édifice. Il n'empêche, le tunnel Leopold 2, généralement très fréquenté sera impraticable pendant deux mois. Des travaux de rénovation vont y être réalisés. Et cela aura évidemment des conséquences. 

Cet été : le désamiantage 

Une cinquantaine d'ouvriers et une vingtaine de machines de chantier s'engouffrent dans le plus long tunnel routier de Belgique. Il est un plus de 22 heures, comme toutes les nuits, depuis le mois de mai, le "Léopold II" est fermé. Mais dès dimanche, il le sera complètement pour deux mois. Objectif cet été, enlever l'amiante qui se trouve dans les peintures des murets latéraux. Une peinture abondamment utilisée lors de sa construction en 1986.

Casque vissé sur la tête, chasuble jaune, François-David Jonard, directeur du projet Circul2020 joue les guides dans le tunnel :"On voit ici les murets et la peinture noire qui contient les fibres d’amiante. La grosse opération de cet été va consister à fraiser l’ensemble des murets pour les désamianter…" En tout il y a plus de 10 kilomètres à traiter dans des compartiments calfeutrés. 

Du sol au plafond 

Ensuite, tout est à refaire, à commencer par le plafond, très vétuste, explique Michel Bollen, responsable de toute l'électromécanique sur le chantier : "Au dessus on voit des filets qui empêchent les blocs de béton qui s’effritent de tomber. On va d’abord nettoyer le béton, le réparer et ensuite l’opération la plus importante sera de mettre une couche d’étanchéité.

Une rénovation du sol au plafond, puisque de l'asphalte remplacera les dalles flottantes actuelles. Mais on va aussi créer 17 nouvelles issues de secours, refaire l’étanchéité, la ventilation et installer un câblage électrique dernier cri pour les caméras, les détecteurs de fumée ou encore la sonorisation. 

"Un tunnel moderne, digne d'une capitale de l'Europe"

L'esthétique du tunnel va aussi complètement changer, insiste le ministre de la mobilité Pascal Smet, avec "des lumières LED, des dessins, un tunnel très moderne, digne d’une capitale de l’Europe mais surtout plus de sécurité, de contrôle de qualité de l'air, un tunnel neuf, quoi!"

Embarras de circulation en perspective 

En tout 39 mois de travaux jusqu'en 2021 avec trois fois deux mois de fermeture complète, les étés 2018, 2019 et 2020. Mais il y aura des embarras de circulation en perspective tout de même car le Léopold II est l'une des entrées principales de Bruxelles pour les navetteurs. En moyenne, 80.000 voitures l'empruntent chaque jour. Coût de la rénovation : 265 millions d'euros à quoi il faut ajouter 200 millions pour la maintenance sur 25 ans. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK