Dans le supérieur, le digital fait désormais partie du quotidien des étudiants et des profs

Les bloc-notes restent dans certains cas indispensables mais ils ont fort à faire avec les nouvelles technologies et les possibilités qu'elles offrent.
2 images
Les bloc-notes restent dans certains cas indispensables mais ils ont fort à faire avec les nouvelles technologies et les possibilités qu'elles offrent. - © DR

C'est bientôt la rentrée dans le supérieur. Dans de nombreux auditoires, les étudiants emporteront leur PC portable, leur tablette ou leur smartphone. Car aujourd'hui, le digital fait partie du quotidien.

À Louvain-la-Neuve, par exemple, les auditoires de l'UCL sont de mieux en mieux équipés. Ce qui offre de nouvelles possibilités tant aux enseignants qu'aux étudiants.

Dans les auditoires les portables et les tablettes connectés Wi-Fi sont devenus très fréquents. Progressivement, des caméras haute définition sont installées pour des podcastings.

"Il y a une ou des caméras haute résolution qui réalisent la capture vidéo du cours, à la fois l'enseignant et ce qui est projeté sur le tableau, explique Arnaud Nihoul, responsable des travaux sur le site de Louvain-la-Neuve. Ensuite, la capsule vidéo est disponible pour le professeur qui peut la scinder, partager une partie avec ses étudiants et dès lors s'en servir plus avant dans sa pédagogie."

Le numérique, c'est aussi des applications interactives pendant les cours. "Typiquement, on utilise une plate-forme qui permet aux professeurs de poser des questions qui sont projetées directement sur le projecteur et nous, les étudiants, on peut répondre depuis notre smartphone ou ordinateur."

Il y a aussi les MOOC, les cours en ligne ouverts et massifs, qu'utilise parfois cette assistante. "On donne cette partie-là, plutôt théorique, sur le MOOC. Et en classe, on a une partie plus en interaction directement avec des étudiants."

Autre effet de la technologie : la diffusion des cours en streaming. "L'enregistrement permet aussi une diffusion simultanée, ce qui permet à des étudiants d'éventuellement regarder le cours à partir de leur code et ça, ça convient aussi très bien pour les personnes à mobilité réduite", fait remarquer Freddy Gridelet, du service informatique.

Quant au traditionnel bloc-notes, il reste indispensable dans certains cas.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK