D'ici fin 2015, les bateaux de croisière pourront s'arrêter au port de Bruxelles

Le port de Bruxelles n'est pas encore équipé pour embarquer et débarquer des passagers de gros bateaux de tourisme (Illustration d'août 2011)
Le port de Bruxelles n'est pas encore équipé pour embarquer et débarquer des passagers de gros bateaux de tourisme (Illustration d'août 2011) - © EPA

Le conseil communal de Bruxelles vient de donner son feu vert à la création d'un terminal pour passager à Neder-Over-Hembeek. Un projet qui pourrait doper le tourisme fluvial à Bruxelles.

Actuellement, le port de Bruxelles est équipé pour permettre l'embarquement et le débarquement des passagers qui effectuent de petites et moyennes croisières, sur de petits bateaux de tourisme. Avec le développement des grandes croisières sur toute une série de canaux européens, Bruxelles devait mettre la barre plus haut.

Christian Ceux, échevin de l'Urbanisme, projette: "On va établir une espèce de master plan, qui, non seulement, touchera bien évidemment les rives à cet endroit-là, aux alentours des pavillons Meudon, mais également un réaménagement des voiries, de manière à ce qu’on ait à la fois une opportunité pour accueillir les passagers et que les habitants de Neder-Over-Hembeek puissent aussi mieux profiter du canal."

Les travaux devraient débuter en 2014 et durer un an. Ils coûteront 4 500 000 euros, apportés par la Ville, la Région et le Port. L'Europe pourrait aussi intervenir. Philippe Mathis, directeur-général adjoint du port de Bruxelles, avance: "On va faire un embarcadère de quelque 250 mètres de long, donc on pourra accueillir deux à quatre bateaux simultanément. Cela devrait permettre d’acheminer un maximum de passagers, selon les normes européennes. On aura aussi des infrastructures pour acheminer les participants aux croisières. Il y aura des pauses-minutes pour les cars aux alentours. Il y aura une connexion avec un parking."

A l'horizon 2030, le terminal devrait accueillir 35 000 passagers par an et procurer quelque 115 emplois.

Jean-Claude Hennuy – Delphine Wilputte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK