CycloTEC, un flop qui coûte cher

La SRWT avait tablé sur une commande de 13 000 vélos. Pour le moment, seuls 500 auraient été livrés.
La SRWT avait tablé sur une commande de 13 000 vélos. Pour le moment, seuls 500 auraient été livrés. - © Belga

La Société régionale wallonne du transport (SRWT) a commandé trop de vélos pliables pour son service CycloTEC et cherche une solution pour ne pas payer de pénalité de dédit, écrivent les journaux du groupe Sud Presse.

La SRWT aurait commandé 13 000 vélos, mais le CycloTEC est un bide: en 2011, une petite centaine d'utilisateurs étaient inscrits au système, en comptant les ambassadeurs à qui on a offert un abonnement.

La société aurait mis une option sur 13 000 vélos à livrer sur plusieurs années. Elle serait en train d'examiner les possibilités de se libérer du contrat sans payer l'amende pour dédit, fixée à 30 euros par vélo. Comme seuls 500 vélos ont déjà été livrés en Wallonie, le montant du dédit s'élèverait à 375 000 euros.

La SRWT aurait proposé à la société chinoise qui produit les vélos d'entrer dans le capital de la société qui gère le marché des vélos pliables pour le compte des TEC, C-TEC.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK