Cyber Security Day à Mons, la sécurité informatique des entreprises et de tous

Les cyber-incidents ont augmenté de 30% de 2014 à 2015 (CERT.BE)
2 images
Les cyber-incidents ont augmenté de 30% de 2014 à 2015 (CERT.BE) - © domaine public

Entreprises, professionnels de l'informatique, policiers, étudiants... Prés de 250 personnes se sont retrouvées au MICX, le centre des congrès de Mons, le lundi 6 novembre. Leur préoccupation commune : la cyber sécurité. L'idée de consacrer une journée à ce thème est venue du business club Synergie, son directeur, Franck Alland est architecte.

Son bureau a lui-même été victime d'une attaque il y a deux ans: "c'est ce qui nous a sensibilisés à ce problème, une société chinoise a pris possession de notre serveur, pendant des semaines, on ne s'est pas rendus compte de ce qui se passait. On a cru que notre matériel ne fonctionnait pas bien. On a peu perdu de données mais on a perdu beaucoup de temps...".

Tous concernés

Si les entreprises sont concernées, les clients ne le sont pas moins. Les entreprises sont tenues de se protéger mais de garantir également la protection des données personnelles de leurs clients. Le GDPR (le règlement général de protection des données) sera applicable dans toute l'Union européenne à partir du 25 mai 2018.

Maître Philippe Laurent, avocat au barreau de Bruxelles est spécialisé dans les nouvelles technologies. Pour lui la cybersécurité commence par une bonne connaissance des outils et des pratiques à adopter: "On ne devrait utiliser la technologie que quand on la maîtrise parfaitement, c'est vrai pour les paiements, c'est vrai aussi pour les réseaux sociaux. Par exemple en tant qu'avocat, je pourrais vous citer des cas liés à l'usage de Facebook et à des pratiques que les gens adoptent sans prendre conscience de ce qu'ils font. Cela peut aboutir à des situations dramatiques".

Conclusion: n'oublions pas que la loi s'applique aussi sur internet et n'aidons pas les cybercriminels en leur facilitant la vie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK