Croisière Amsterdam-Namur: les Américains sur les traces de leurs ancêtres européens

"Back to the roots"... "Retour aux sources"... c'est un peu le leitmotiv d'un groupe d'américains venus faire une croisière de luxe chez nous... Des américains qui retrouvent en quelque sorte la terre de leurs ancêtres européens.
Arrivés en Europe par avion, ils ont commencé leur croisière à Amsterdam, dimanche, à bord d'un bateau de l'opérateur "Avalon", un des leaders des croisières fluviales. Direction: Namur, où le voyage se termine ce samedi, après des escales à Anvers, Maastricht et Liège, notamment.


Visites au fil de l'eau


Au total, le bateau "Luminary" a embarqué 111 passagers, dont 3/4 d'Américains... principalement des retraités aisés. Quelques autres nationalités sont également présentes, dont des Canadiens, des Australiens, des BrLeurs motivations? L'histoire, le patrimoine et la gastronomie... Et bien-sûr l'envie de voyager confortablement au fil de l'eau, au calme et sans les contraintes des changements d'hôtels. A chaque escale, les voyageurs peuvent faire une visite guidée de quelques sites importants comme la Grand-Place d'Anvers, le mémorial d'Ypres, le centre historique de Maastricht ou la citadelle de Namur.

Sur les pas des GI's


Mary, une retraitée du Nevada, revient sur les pas de son grand-père venu combattre les Allemands il y a un siècle. "J'ai choisi de venir en Belgique car mon grand-père y a combattu les Allemands pendant la première Guerre mondiale. Je tenais aussi à visiter le mémorial d'Ypres et le cimetière des soldats qui ont sacrifié leur vie pour la liberté. Par ailleurs, en Belgique, il y a d'autres lieux historiques importants, comme Bastogne. De nombreux soldats américains y ont perdu la vie pendant la seconde Guerre mondiale".

7 images
Mary du Nevada © Rtbf
La citadelle de Namur: un des sites historiques très appréciés par les visiteurs. © Rtbf

Vieilles pierres


De nombreux voyageurs, américains, mais aussi canadiens, britanniques et autres, nous ont également dit leur intérêt pour d'autres bâtiments anciens, des monuments, des cathédrales, des châteaux ou des vestiges du Moyen Age. "L'Europe a une longue histoire", souligne un autre retraité américain. "Et l'Europe, c'est aussi nos racines".

"Je voulais voir les villes, l'architecture, les églises, les châteaux, les musées et tant d'autres choses", ajoute une septuagénaire venue de Floride. "Il y a tellement d'histoire dans votre pays et en Europe."

Quand l'estomac parle


La gastronomie... voilà encore un autre attrait de notre pays pour ces voyageurs venus d'autres continents. "La Belgique est connue pour ses frites, ses gaufres, ses bières ou encore, son chocolat", souligne Cindy, du Colorado. "Nous avons goûté beaucoup de choses, comme les gaufres de Liège. Et c'était vraiment délicieux". Pour Christine, également du Colorado, "le chocolat belge est succulent. Difficile de ne pas goûter partout où on va". Les deux amies repartiront d'ailleurs avec quelques paquets du précieux aliment.

 

7 images
Catherine et Cindy découvrent le chocolat belge © Rtbf
Dîner de gala à bord du bateau "Luminary". Au menu: de bons petits plats belges. Les touristes américains, canadiens, australiens, néozélandais, chinois,... remercient le personnel. © Rtbf



Le souvenir des attentats


Personne à bord du bateau n'a oublié les attentats qui ont fait trembler l'Europe, ces dernières années. "Nous qui avons vécu le 11 septembre, Boston et d'autres attaques sur notre territoire, nous avons été attristés de voir également la violence aveugle s'abattre sur votre pays et sur l'Europe", souligne un habitant du Massachusetts. "Mais nous n'avons pas hésité à faire cette croisière. Les terroristes peuvent frapper n'importe où. Nous devons continuer à vivre normalement."

Pour Christine, pas question d'annuler un voyage chez nous par crainte d'attentats. "Quand je décide de voyager, je ne pense pas à cela. Il y a tellement de belles choses à voir dans le monde. Et nous ne devons pas nous laisser impressionner par ces attaques." Un avis largement partagé à bord du bateau. "Ma philosophie, c'est d'en profiter et de ne pas vivre dans la peur", ajoute une septuagénaire. "Je ne me pose pas de questions. Quand mon heure viendra, je ne pourrai quand même rien y changer. Carpe diem!"

Reste que de nombreux américains semblent bouder la Belgique et la France depuis les attentats. "Si certaines personnes n'ont aucune crainte, d'autres n'osent plus venir", explique Katy, directrice de croisière. "Ce qui s'est passé a encore des conséquences. Notamment pour les voyages à Paris. Mais nous espérons que la situation s'améliorera. Le tourisme est important pour nous et pour l'impact qu'il a sur les économies locales."

Ils repartent... plus légers


Visiblement enchantés de leur semaine de séjour, une partie des touristes prolongeront leurs vacances en Europe. Certains s'attarderont dans les Ardennes; d'autres visiteront Bruxelles par leurs propres moyens, avant de reprendre l'avion pour rentrer au pays. Un retour plein de souvenirs; mais avec les poches un peu plus vides... Une croisière de luxe comme celle-ci a un quand même un coût: 2.400 euros, minimum!

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK