CRIOC: 8 Wallons sur 10 font un effort pour protéger l'environnement

Entretien de la forêt
Entretien de la forêt - © Dirk Waem (archives belga)

En 2011, 83% des Wallons affirment faire des efforts pour protéger l'environnement. Cependant, la dégradation de l'environnement n'est pas une préoccupation majeure des habitants du sud du pays, qui s'inquiètent surtout de la pauvreté, de l'éclatement de la Belgique et du chômage.

C'est ce que révèle jeudi une enquête du Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC).

Selon cette enquête annuelle, qui permet d'alimenter le baromètre de la prévention des déchets en Région wallonne, il apparaît notamment que six ménages wallons sur dix achètent désormais des aliments biologiques, neuf ménages sur dix des fruits et légumes en vrac, quatre sur dix du papier toilette recyclé, etc. Mais "certaines - mauvaises - habitudes d'achat changent peu", note le CRIOC, qui prend pour exemple l'utilisation de lingettes cosmétiques par quatre ménages sur dix.

Si les efforts des Wallons en faveur de l'environnement sont indéniables, les incivilités restent malgré tout fréquentes. L'enquête montre ainsi que 11% des Wallons brûlent en plein air des plastiques, huiles et emballages, que 24% incinèrent leurs déchets ménagers, que 17% jettent à la poubelle des colles, peintures, piles et solvants et qu'un consommateur sur quatre (24%) abandonne ses déchets sur la voie publique. Par ailleurs, 35% des ménages avouent ne pas trier leurs déchets.

En terme de gaspillage, les consommateurs sont par contre plus attentifs à la date limite de consommation sur les produits lors de l'achat, soit 79% en 2011 contre 60% en 2010. "Et 9 ménages sur 10 ne jettent pas les restes de nourriture, mais les consomment: un pourcentage en nette augmentation", conclut le CRIOC.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK