Covoiturage: il suffirait de si peu pour supprimer les embouteillages

Si vous êtes bloqués tous les matins dans les embouteillages bruxellois, ceci vous concerne. Si un navetteur sur quatre covoiturait, il n’y aurait plus de bouchons à Bruxelles. Forte de ce constat, la commune d’Auderghem est séduite par une application appelée Kowo. La commune se fait donc le promoteur du covoiturage et tente de convaincre son administration, les membres de son CPAS et les très gros employeurs situés sur son territoire d’y adhérer également. Soit un total de 3000 covoituriers potentiels.

La chasse aux autosolistes

Chaque jour, 13 000 voitures entrent dans Bruxelles via la commune d’Auderghem, une commune qui aujourd’hui tente d’endiguer ce que l’on pourrait appeler l’autosoliste. Pour y arriver, elle entend convaincre une communauté de 3000 travailleurs de faire les trajets du travail non plus seuls, mais accompagnés.

Ce qu’explique Sophie de Vos, échevine de l’économie : "Nous avons proposé aux plus gros employeurs communaux de nous suivre dans l’aventure. Nous avons déjà des réponses positives du Chirec et du Carrefour d’Auderghem. L’idée est que la veille d’un covoiturage, vous inscrivez votre trajet sur l’application, ça prend moins d’une minute, vous indiquez à quelle heure vous voulez partir et à quelle heure vous voulez être de retour et c’est le logarithme de Kowo qui s’occupe de tout et qui, à 19 heures, vous explique à quel endroit vous devez vous trouver ou à quel endroit vous devez aller chercher quelqu’un. "

Ces entreprises qui financent le projet 

Et les gestionnaires du nouvel hôpital Chirec à Delta ont vu dans cette idée une manière de compenser l’éloignement de cette nouvelle structure par rapport à la clinique Cavell et au parc Léopold.

Le groupe Chirec a ainsi acheté un pack de 150.000 kilomètres pour lancer le projet et les offrir aux membres du Chirec. Ils peuvent utiliser ces kilomètres pour aller de leur domicile à leur lieu de travail à Delta.

Quant aux responsables de l’hypermarché Carrefour, ils se disent qu’au-delà de l’économie, le covoiturage créera certainement de nouveaux liens entre les membres du personnel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK