Couvre-feu à Perwez et Mont-Saint-Guibert ?

RTBF
RTBF - © RTBF

Après Perwez il y a un mois, c'est Mont-Saint-Guibert qui adopte un règlement pour mieux contrôler ce qu'ils appellent les "nuisances nocturnes". Depuis jeudi la commune interdit le rassemblement de plus de trois personnes sur la Grand Place après 22h… Efficace ? Pas si sûr si on croit l'exemple voisin à Perwez.

Trois commerces en tout et pour tout. Une boulangerie, un salon d'esthétique et un night shop. A Mont-Saint-Guibert, la grand place n'a de grand que son nom. Pourtant, la commune est préoccupée. C'est le magasin  de nuit qui pose problème.

En cette période de vacances, des voitures munies de sono se rassembleraient sur le site en soirée. "Les gens rentrent dans le magasin, sortent avec des cannettes de bière et se rassemblent autour des marches de l'église. Ils ont tous des voitures et mettent les radios à fond", explique l'échevin Paul Jadoul. "Désormais, on peut demander à la police de faire des rondes régulièrement pour voir si tout se passe bien. En tout cas, dans un premier temps".

Et l'arme de la commune, c'est un nouveau règlement qui permet d'interdire les rassemblements de plus de trois personnes sur la place, après 22h. Une sorte de grand place "groupe non grata", qui n'est pas une première.

A quelques kilomètres de là, Perwez pratique déjà depuis un mois. La cible: quelques jeunes mineurs "connus", selon les autorités communales. Mais loin de supprimer les problèmes, le règlement les a juste déplacés. Pire, le climat se détériore: quatre locaux scolaires viennent d'être vandalisés.

"Le vrai problème, c'est que les enfants sont livrés à eux-mêmes sur la voie publique. Tant qu'ils ne dérangent pas les parents, c'est tout ce qui compte", raconte Carl Cambron, le bourgmestre faisant fonction. "Avec ce règlement, je pensais que ça allait se calmer, mais ça s'envenime... au point que je me demande si j'ai bien fait de prendre un tel arrêté".

Et pourtant, le conseil perwézien devrait poursuivre dans cette voie. Jeudi prochain, le sujet sera à nouveau à l'ordre du jour: un nouveau projet d'arrêté qui pourrait élargir le périmètre d'interdiction de ces rassemblements. Parions que les résultats de cette mesure seront largement suivis et comparés à Mont-Saint-Guibert... à moins que d'autres communes brabançonnes ne leur emboitent le pas d'ici là.

(P. Michalle)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK