Coup de théâtre dans la fusion entre les CHR de Namur et d'Auvelais

Le mariage entre les CHR de Namur et d'Auvelais est suspendu.
Le mariage entre les CHR de Namur et d'Auvelais est suspendu. - © Bia Bouquet

Le mariage entre les CHR de Namur et d'Auvelais est suspendu. Le tribunal des référés a décidé de stopper, provisoirement, la fusion qui devait avoir lieu le 1er janvier, soit dans 48h. Opposés à cette fusion, les médecins d’Auvelais avaient saisi la justice.

Opposés depuis de longues semaines à la fusion entre les deux institutions médicales, les médecins d’Auvelais avaient saisi la justice en urgence. Deux raisons à cela. Premièrement, ils disent ne pas avoir été suffisamment consultés.

Ensuite, ils estiment que le projet actuel ne donne pas de garanties suffisantes pour le maintien de toutes les activités médicales à Auvelais. En résumé, les médecins estiment qu’Auvelais y perdra trop dans cette fusion, au profit du CHR de Namur.

La fusion est donc suspendue ce matin – et jusqu’à nouvel ordre – sous peine d'astreinte de 500.000 euros par jour. Ce qui ne veut pas dire pour autant que la fusion ne se fera pas.

Le tribunal vient de se prononcer sur la forme mais pas encore sur le fond. Cela s’apparente donc bien à un coup d'arrêt pour les autorités des deux hôpitaux, mais sur le bienfondé ou non de la fusion, rien n'est encore tranché. Les juges vont devoir analyser le dossier dans les prochains jours. Leur décision devrait tomber début janvier.

Une information de nos confrères de l'Avenir Namur.

 

Sébastien Remacle

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK