Coup d'œil sur les cartes de vœux 2012

Illustration.
Illustration. - © Belga

L'an neuf s'accompagne traditionnellement des cartes de vœux. La rédaction liégeoise de la RTBF vous a compilé en quelques mots et commentaires l’ensemble des cartes reçues.

Autant le dire d'emblée, 2012 n'a pas été un millésime d'exception pour les cartes de vœux. La faute à la crise, aux budgets rognés, la faute aux souhaits virtuels qui remplacent de plus en plus les envois par la poste.

Et sur les bouts de cartons, les graphistes ne se sont pas vraiment déchaînés. Les caricaturistes et dessinateurs de BD ont toujours la cote auprès des politiciens, comme Jean-Claude Marcourt (ministre régional de l’Economie) ou Philippe Dodrimont (bourgmestre d’Aywaille). D'autres, comme le député libéral Pierre-Yves Jeholet, préfèrent carrément montrer leur tête. A l'entame d'une année électorale, voilà qui est plutôt futé.

Mais dans la catégorie du mauvais goût, ils sont nombreux à concourir: le bureau d'architectes Jaspers (qui construit la tour des Finances) n'a pas hésité à choisir l'image d'une prison qu'il projette en pays flamand ; le gouverneur Michel Foret a opté, lui, pour un cliché de la place Saint-Lambert, avec ses illuminations de Noël… C'est joli, mais ce n'est peut-être pas l'endroit qui, pour les Liégeois, symbolise pour le moment le bonheur... Quant à la clinique Saint-Joseph, elle adresse ses vœux sur la photographie prise d'une table d'opération sur laquelle se penchent cinq chirurgiens. Des vœux de prompts rétablissement, peut-être.

La seule à sortir du lot, réellement, c'est la ministre Marie-Dominique Simonet. Elle diffuse un message codé: "knxftz opfk", et bonne année 148 + 475 + 383 X 2, exposé au cube. Pas compliqué à déchiffrer, mais le lendemain de la veille, ça donne mal à la tête....

 

Michel Grétry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK