Côte belge : la tempête Odette provoque des dégâts sur le littoral et les polders

La tempête Odette provoque pas mal de dégâts à la Côte
4 images
La tempête Odette provoque pas mal de dégâts à la Côte - © Belga

La tempête Odette, qui fait rage en Belgique depuis vendredi soir, a provoqué pas mal de dégâts au littoral et dans les polders. Des rafales de vent atteignant les 108 km/h ont été mesurées.

Les pompiers de la zone 1 (qui couvre la Côte) ont reçu près de 900 appels tandis que ceux de la zone du Westhoek ont été sollicités plus de 300 fois. Trois pompiers ont été blessés lors d'une intervention.La première tempête automnale provoque des dommages depuis vendredi vers 16h00. Les appels concernent principalement des branches d'arbres rompues, des tuiles soufflées et des panneaux de signalisation tombés.

Des routes ont également été obstruées par des arbres qui sont tombés, détaillent les pompiers du Westhoek. Trois pompiers ont été blessés lors d'une intervention à Alveringem. Ils coupaient un arbre déraciné lorsqu'un morceau est soudainement tombé sur eux. Un homme du feu a dû être hospitalisé. Samedi matin, la zone de pompiers du Westhoek comptabilisait déjà 355 interventions, principalement à Coxyde, Nieuport et La Panne.

La zone de secours 1, opérationnelle à la Côte, a elle été sollicitée quelque 900 fois depuis vendredi soir, notamment pour des revêtements de toits arrachés ou cabines de plage endommagées. Un travailleur a été grièvement blessé à Middelkerke lorsqu'un mur s'est abattu sur lui. Les pompiers s'attendent à ce que le reste de la journée soit chargé. 

Quelques clichés amateur :

 

Sports nautiques interdits 

Le gouverneur de Flandre occidentale a décidé samedi d'interdire tous les sports nautiques, tels que le kitesurf, à la Côte. La décision prend effet immédiatement. "C'est trop dangereux", a justifié le gouverneur alors que la tempête Odette fait rage en Belgique, accompagnée de vents violents.

"Beaucoup de cabines de plage ont été renversées, laissant de nombreux débris, et un vent fort fait rage. Cette combinaison est très dangereuse", a prévenu le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwe.

A la demande de certains bourgmestres de communes côtières, le gouverneur a décidé d'interdire immédiatement les sports nautiques. A Blankenberge, trente à quarante cabines de plage auraient été détruites par le vent.

"L'interdiction est prise pour la sécurité de tous et pour préserver les services de secours. Ils sont déjà fortement occupés par de nombreuses interventions", souligne le gouverneur. Quiconque s'aventurerait tout de même sur la plage risque une lourde amende.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK