Coronavirus : rébellion et incendie à la prison de Jamioulx

Coronavirus : rébellion et incendie à la prison de Jamioulx
Coronavirus : rébellion et incendie à la prison de Jamioulx - © Tous droits réservés

Les tensions dans les prisons du pays se poursuivent. Ce samedi fin de journée, une vingtaine de détenus ont refusé de regagner leur cellule à la prison de Jamioulx. Les détenus ont démarré plusieurs incendies dans le préau. Notamment à des vélos en réparation (les Villos de Bruxelles qui sont réparés à Jamioulx). Il a fallu l’intervention de 60 policiers pour imposer le calme et permettre aux pompiers d’éteindre les départs d’incendie. Le feu qui a fait le plus de dégâts a été bouté à un bureau. Les détenus ont cassé la fenêtre avant de mettre le feu à l’intérieur. Des pompiers et des ambulances étaient encore sur place ce samedi soir à 19 heures. Mais aucun blessé n’est à déplorer.

Les détenus voulaient la reprise des visites de leurs proches. Visites impossibles depuis le confinement. Certains voulaient aussi sortir de prison ou être placés sous bracelet de surveillance pour éviter une éventuelle contagion au coronavirus. Les dégâts sont importants et les détenus resteront confinés 48 heures dans leur cellule avant de pouvoir sortir à nouveau.

D’autres incidents similaires ont perturbé d’autres prisons du pays ces derniers jours. Partout c’est l’épidémie de coronavirus qui crée de l’inquiétude et des frustrations parmi les détenus. Le personnel pénitentiaire est aussi en difficulté. Sans moyens sanitaires suffisants et en sous-effectif chronique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK