Coronavirus : les salons de tatouage rouvrent aussi

Reprise des tatouages avec masque et visière si proche du visage - (c) Lackend Sosson
2 images
Reprise des tatouages avec masque et visière si proche du visage - (c) Lackend Sosson - © Tous droits réservés

Comme les coiffeurs, les tatoueurs pouvaient reprendre leurs activités dès ce lundi mais avec des mesures d’hygiène renforcées dans des salons où elles devaient déjà être très strictes. Il était temps pour cette profession aussi puisque pendant plus de 2 mois, il n’y a eu aucune rentrée financière pour ces indépendants comme pour bien d’autres.

"On respire enfin, commente Justin Poitoux, tatoueur professionnel et patron du salon "Justink Tattoo" à Gilly. Mon salon marche très bien depuis son ouverture, il y a 4 ans. J’avais donc quelques réserves mais je n’aurais pas pu tenir plus longtemps. Mais heureusement depuis mercredi, on a recontacté tous les clients dont le RDV avait été reporté à cause de la crise et on a pu quasi recaser en 4 jours les 2 mois de RDV qu’on avait dû annuler."

Ce lundi midi, 2 heures avant l’ouverture, c’est donc un patron confiant qui peaufine les derniers détails avant la réouverture : "Nous travaillons à 3 dans ce salon : Olivier, ma femme et moi et nous sommes sereins à quelques minutes de reprendre le travail. Les gens ont compris qu’il fallait vivre et surtout se comporter autrement, notamment ici. Tout le monde devra porter un masque, les gants, on les a toujours eu et on va utiliser aussi des visières si nécessaire. Et puis à l’entrée, le client va laisser ses affaires, GSM compris, pour éviter les gestes inutiles pendant notre travail."

"Cette petite machine sera totalement désinfectée entre 2 clients, précise Olivier Lenain, tatoueur professionnel qui exerce dans ce salon et prépare son box de travail. Tous les espaces seront aussi désinfectés à chaque fois et encore plus qu’avant. On va donc adapter notre temps et notre rythme de travail mais c’est normal. L’important est que dans quelques minutes, on va pouvoir reprendre le travail, partager à nouveau aussi notre talent, notre créativité avec des clients qui nous offrent leur peau après 2 mois d’abstinence !"

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK