Coronavirus: les pépiniéristes sont inquiets 

Covid-19 : les pépiniéristes inquiets !
Covid-19 : les pépiniéristes inquiets ! - © Tous droits réservés

Pour tous les commerces contraints de fermer leurs portes, l’inquiétude est là et les semaines, les mois à venir vont être très durs. Un exemple parmi d’autres, les pépiniéristes. Alors que le printemps est tout proche, c’est une grosse période commerciale pour eux qui n’aura pas lieu.


►►► À lire aussi : Notre dossier spécial coronavirus


"Le plus compliqué moralement est de devoir être ici au milieu des plantes, de les entretenir, les faire pousser, sans doute pour rien, confie José Flament, pépiniériste à Anderlues. En 23 ans de métier, je n’avais jamais connu ça. Normalement à cette période-ci, ma pépinière devrait tourner à plein régime. C’était d’ailleurs le cas jusqu’hier, juste avant la fermeture."

A cela, vient s’ajouter, la gestion des commandes. Les livraisons effectuées chez les grossistes continuent d’arriver dans la pépinière mais elles ne seront pas écoulées. "J’ai encore 3 arrivages prévus et il va falloir s’en occuper, sans doute pour rien, poursuit José Flament. Ce sera des pertes sèches et si la fermeture devait durer plusieurs mois, je ne vois pas comment on pourrait s’en sortir. Cette période est la plus importante de l’année, elle représente de 50 à 60% de notre chiffre d’affaires. Et les quelques milliers d’euros que l’on nous promet déjà seront sans doute dérisoires en regard des pertes encourues."

José Flament qui ne cache pas aussi une certaine incompréhension par rapport à d’autres commerces qui, eux, peuvent continuer à vendre. Dans son domaine, par exemple, les grandes surfaces d’alimentation qui vendent des articles d’horticulture pourront, elles, continuer à vendre des plantations.

Journal télévisé du 19/03/2020