Coronavirus : les élèves de Champion annulent leur voyage en Chine mais restent solidaires

Le Coronavirus et ses conséquences en Belgique. Les séjours Erasmus en Chine sont annulés pour les étudiants du supérieur. Et puis, des échanges scolaires sont aussi organisés dans certains établissements secondaires, comme à l’Institut de la Providence de Champion. Mais le voyage en territoire chinois vient aussi d’être supprimé.

C’est par une vidéo destinée à leurs camarades chinois que les élèves de 5e et 6e secondaires de l’école namuroise ont décidé de manifester leur soutien et leur solidarité. Les élèves, dont certains suivent le cours de Mandarin depuis parfois 5 ans, expriment leur sentiment en enregistrant ce message : "Zhi Chi Zhonghuo Shi Women zui meilhao de yuanwan. Zhongguo jiayou". En Français cela donne :"Soutenir la Chine, c’est notre souhait. Courage la Chine !". Le seul moyen pour ces élèves de soutenir les élèves des trois écoles de Rugao, ville qu’ils devaient rejoindre d’ici début avril : "A cause des risques, du coronavirus, notre voyage a été annulé. Cela faisait des mois que nous attendions et nous sommes évidemment déçus, explique Maëlle. Moi cela faisait des mois que je travaillais pour récolter l’argent nécessaire".

Tourisme et famille d’accueil

Pour Maëlle et les 16 autres élèves, le voyage devait être dépaysant : visite des plus hauts lieux de Pékin, la Muraille de Chine, la signature d’un nouveau partenariat à Nankin pour l’école, la visite de Shanghai et une semaine en famille d’accueil à Rugao, une ville située à environ 3 heures de route au nord de Shanghai. Dans cette école, certains apprennent le chinois depuis leur première secondaire : "Depuis un an, on prépare le voyage, on leur apprend comment se comporter là-bas, les phrases importantes. Nous avons eu des contacts pour préparer tout cela avec les écoles", détaille Xie Xiaoling, leur professeure.

Ils sont depuis longtemps en contact avec leurs correspondants chinois mais ceux-ci ne sortent plus de chez eux depuis deux semaines, ne vont plus à l’école par mesure de sécurité pour empêcher la propagation du virus. Aurian suit les cours depuis sa première et était déjà sur place l’année dernière. Il est inquiet : "J’ai eu plusieurs contacts avec ma famille d’accueil. Ils me disent n’avoir rien mais je suis l’actualité depuis plusieurs semaines et les images que je vois sur vidéo me touchent. On ne voit plus personne circuler dans les rues sauf quelques voitures de police. Les gens sont confinés, les sites touristiques sont fermés… C’est très choquant".

Au vu de la situation, la direction en collaboration avec les parents des élèves concernés, a décidé de commun accord d’annuler le voyage. Pour autant, à travers ces vidéos mais aussi en lançant "l’idée d’une correspondance à distance via une application chinoise de discussion et par mail ou une action de collecte de matériel de protection sera aussi lancée, explique Olaf Mertens, le directeur. Cela fait des années qu’ils imaginent ce voyage. Ils s’intéressent à ce pays depuis longtemps et voyaient ce voyage arriver. Ils sont liés avec le pays".

Pour certains de ces 17 élèves, c’était la dernière occasion de s’y rendre. Les autres espèrent que ce n’est que partie remise et que le voyage aura lieu l’année prochaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK