Coronavirus: la révision de Tihange 1 se poursuit malgré les mesures de confinement

Le fournisseur d’électricité, Electrabel, veut éviter tout risque de coupure de courant et a décidé de ne rien changer au calendrier de révision de la centrale nucléaire de Tihange.

Les travaux d'entretien du réacteur n°1 ont commencé au mois de décembre et devraient durer encore plusieurs mois. Mais pour poursuivre cette révision, des mesures s’imposent.

"La production d’électricité et les activités nucléaires sont reprises dans les activités cruciales pour le bon fonctionnement du pays en cette période particulière, explique Anne-Sophie Hugé, la porte-parole d'Electrabel. Actuellement, la révision de Tihange 1 est toujours en cours mais selon un schéma adapté, réduit."

Quelque 700 collaborateurs restent mobilisés à cet effet, pour garantir l’approvisionnement. C’est moitié moins que l’effectif habituel mais cela reste beaucoup. Du coup, la sécurité sanitaire est-elle assurée ?

"On prend évidemment toutes les mesures appropriées pour que tout puisse se faire dans de bonnes conditions, en tenant compte des restrictions et des règles qui doivent s’appliquer actuellement. Par exemple, on n’accède pas sans s’être lavé les mains ; on respecte dans la mesure du possible une certaine distance entre les personnes… pour justement traverser cette crise du coronavirus."

De son côté, le syndicat Gazelco réclame une suspension des opérations de révision de Tihange 1 jusqu'à la levée des mesures de confinement.