Coronavirus : la prière du vendredi annulée à la grande mosquée du Cinquantenaire à Bruxelles "jusqu'à nouvel ordre"

Les grandes prières du vendredi ne seront plus organisées.
Les grandes prières du vendredi ne seront plus organisées. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

En raison du coronavirus, la Direction de la Grande Mosquée de Bruxelles a pris la décision de fermer exceptionnellement le lieu de culte, installé dans le quartier du Cinquantenaire "durant la prière du vendredi et ce, dès ce 13 mars et jusqu’à nouvel ordre". C’est ce qu’a annoncé son directeur, Salah Echalloui, par ailleurs vice-président de l’Exécutif des musulmans de Belgique. La grande prière du vendredi organisée à la mi-journée accueille chaque semaine plusieurs centaines de personnes.

"Suite à la propagation du coronavirus Covid-19 en Belgique, le Conseil national de sécurité a adopté hier des mesures supplémentaires pour lutter contre l’épidémie", rappelle la direction de la Grande Mosquée. "Parmi celles-ci, la recommandation d’interdire les événements de masse réunissant plus de 1000 personnes à l’intérieur d’un bâtiment. Suite à cela, le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale a décidé par arrêté, le 10 mars 2020, d’interdire jusqu’au 31 mars 2020 inclus sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale tout événement ou rassemblement intérieur de plus de 1000 personnes dans un lieu fermé accessible au public." La fermeture de la mosquée, la plus importante en Région bruxelloise, a pour but de "participer à l’effort collectif pour prévenir et ralentir la propagation de l’épidémie".

La tradition prophétique islamique

La direction se réfère également à la tradition islamique pour justifier sa décision. "Pour rappel, dans une tradition authentique, il est rapporté que le Prophète Mohamed (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) a dit : 'Si vous apprenez qu’il y a une épidémie à un endroit, alors ne vous y rendez pas. Et si vous vous trouvez dans un endroit frappé par une épidémie, ne la quittez pas'", indique le communiqué.

La réception des fidèles pour les cinq prières quotidiennes, en dehors du vendredi, est maintenue mais la grande mosquée "leur recommande vivement de le faire en privé pour l’instant".

La semaine dernière, l’Exécutif des musulmans avait rappelé aux responsables de mosquées les règles d’hygiène à dispenser aux fidèles, d’éviter de se rendre dans un lieu de culte en cas de pathologie chronique ou si l’on présente des symptômes… Mais aussi, dans les salles d’ablution, de remplacer les serviettes non jetables par des serviettes à usage unique.

Pas d’utilisation d’eau bénite dans les églises

Au niveau des églises catholiques cette fois, des consignes avaient été formulées le 2 mars dernier par les autorités religieuses. "Les évêques belges demandent aux communautés de croyants catholiques de notre pays d’observer avec effet immédiat et lors de toute assemblée, les mesures de précaution suivantes : éviter de se serrer la main ou de s’embrasser lors du don de la paix ; pas d’utilisation d’eau bénite en entrant et en sortant de l’église ; la communion est uniquement reçue sur la main. Elle est uniquement distribuée par celui qui préside si c’est possible", rappelle un communiqué.