Coronavirus : la Journée sans voiture aura bien lieu le dimanche 20 septembre 2020 avec des animations plus locales

La rue de la Loi envahie par les cyclistes lors du Dimanche sans voiture.
La rue de la Loi envahie par les cyclistes lors du Dimanche sans voiture. - © HATIM KAGHAT - BELGA

La semaine de la Mobilité et sa grande Journée sans voiture sont toujours inscrites au programme des événements de la rentrée 2020 : cette dernière aura lieu le dimanche 20 septembre, sur tout le territoire de la Région bruxelloise. Plusieurs des 19 communes ont d’ores et déjà adopté leur règlement en matière de délivrance de dérogations. Ces autorisations doivent permettre aux particuliers et professionnels qui ne peuvent se passer de leur véhicule motorisé de l’emprunter exceptionnellement ce jour-là.

Mais cette année est celle du coronavirus. La Belgique est en plein déconfinement. Les événements avec un nombre restreint de participants (200 en intérieur et 400 en extérieur) sont désormais autorisés, ceux de masse sont interdits jusqu’au 31 août. Les activités et animations liées à la Journée sans voiture drainent plusieurs milliers de personnes mais devraient donc être autorisées à la rentrée.

Moins d’animations de masse

Autorisés et repensés : c’est un peu l’objectif des autorités régionales. "Les événements peuvent être adaptés", souffle le cabinet de la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen). En d’autres termes : adaptés au contexte épidémique. "Il y avait déjà moins de grands événements ces dernières années", au profit d’une décentralisation. "Cette année sera l’occasion d’une réorganisation géographique", plus locale, éloignée du centre-ville toujours plein à craquer. Chaque dimanche sans voitures, une foule de cyclistes et piétons, extrêmement proches les uns des autres, prend possession de l’asphalte entre 9h30 et 19h.

C’était cependant déjà le cas par le passé : les communes organisent leur propre village de la Mobilité. Cette option devrait être renforcée. "A priori, tout est possible après le 31 août. Mais s’il y a une rechute au niveau épidémique, nous sommes en mesure de réadapter", précise le cabinet. Port du masque, distribution de gel désinfectant, distance : imposer des gestes barrières reste une possibilité. Pas question donc d’annuler la journée mais de la repenser.

Le projet régional "Bruxelles en vacances" de soutien aux initiatives locales d’animations de petite taille en juillet et août "sera un bon test" pour anticiper l’organisation d’événements plus larges. On l’a dit : 400 personnes autorisées en extérieur et peut-être le double en août, après évaluation du Conseil National de Sécurité, avant une autorisation sans limite après le 31 août.

Le week-end du dimanche sans voiture coïncide aussi avec les Journées bruxelloises du patrimoine. La 32e édition bruxelloise est maintenue. Elle aura déjà pour thème la "Couleur". Les visites d’édifices devraient ici aussi être repensées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK