Coronavirus et culture : l'exécutif bruxellois a alloué près de 5 millions d'euros de primes aux travailleurs en 2020

Delphine Houba (échevine de la culture - Ville de Bxl), Rudi Vervoort et Pascal Smet à la maison Solvay (Victor Horta) le 20 janvier 2021 (image d'illustration)
Delphine Houba (échevine de la culture - Ville de Bxl), Rudi Vervoort et Pascal Smet à la maison Solvay (Victor Horta) le 20 janvier 2021 (image d'illustration) - © Jasper Jacobs - BELGA

Quelque 3840 travailleurs culturels se sont vus attribuer 4.819.500 euros de prime pour le travail qu’ils n’ont pu réaliser en raison de la pandémie de corona pendant la période de mars à septembre 2020.


A lire aussi : La culture au temps du coronavirus, sur notre site culture


Les travailleurs culturels avaient droit à une prime pouvant atteindre 3000 euros, répartis en deux versements.

Par ailleurs, une prime de 4.000 euros a été accordée à 542 organisations plus petites pour un total de 2,2 millions d’euros, est-il ressorti de la réponse apportée par Pascal Smet, en tant que ministre de la Vlaamse GemeenschapsCommissie (VGC) à une question d’Els Rochette (one.brussels/sp.a) posée au Conseil de la Commission de la Communautaire flamande de Bruxelles.

Mme Rochette demande au gouvernement bruxellois de prolonger cette prime étant donné qu’il apparaît que la vie culturelle sera forcée de tourner plus qu’au ralenti pendant un certain temps encore et qu’un nombre croissant de travailleurs culturels sont confrontés à des problèmes.


A lire aussi : Coronavirus en Belgique : des manifestants appellent à l’aide de la culture devant la Monnaie à Bruxelles


La crise liée à la Covid 19 touche de plein fouet les nombreux travailleurs culturels au statut d’emploi précaire. Durant l’été dernier, le gouvernement bruxellois a libéré 5 millions d’euros pour couvrir, fût-ce partiellement, l’importante perte de revenus subie par les nombreux Bruxellois qui travaillent en tant que free-lance dans le monde culturel bruxellois et qui ne peuvent donc pas bénéficier du chômage temporaire ou d’autres mesures de soutien.

Manifestation des acteurs culturels, dans notre JT du 16 janvier :

Aide d’Actiris

L’invitation d’Actiris à demander la prime a connu un grand succès. Dans le cadre de la première phase, les travailleurs culturels pouvaient demander une prime allant jusqu’à 1500 euros pour la période de mars à mai 2020. Dans un deuxième temps, cela a été possible pour la période de juin à septembre et la prime pour la première période a été rouverte. Au total, 3840 travailleurs culturels ont reçu 4.819.500 euros pour le travail qu’ils ont perdu en raison de la crise entre mars et septembre derniers.

Environ trois quarts du budget sont allés aux travailleurs culturels actifs dans la promotion et l’organisation de spectacles en live, le soutien à la création artistique, la production de spectacles par des groupes artistiques, la création artistique et la production de spectacles par des artistes indépendants.

Il ressort aussi de la réponse donnée par Pascal Smet que 2.168.000 euros ont été répartis via le bonus culturel régional entre les petites organisations. Cinq cent quarante-deux organisations ont ainsi reçu une prime de 4000 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK