Coronavirus en Belgique : mise en place d'un "mini-lockdown" dans la commune de Brakel

Coronavirus en Belgique : mise en place d’un "mini-lockdown" dans la commune de Brakel
Coronavirus en Belgique : mise en place d’un "mini-lockdown" dans la commune de Brakel - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La commune de Brakel, en Flandre orientale, instaurera à partir de ce vendredi de nouvelles mesures, "plus strictes qu’à Anvers", visant à ralentir la propagation du coronavirus sur son territoire. Les heures d’ouverture des établissements horeca y seront raccourcies, les rencontres de football annulées et le port du masque rendu obligatoire presque partout.


►►► À lire aussi : Sur toute la digue, le centre historique, ou tout le territoire : où les communes vont-elles rendre le masque obligatoire ? (carte)


"Nous sommes une petite commune avec beaucoup trop de contaminations, nous devons inverser la tendance maintenant", justifiait jeudi le bourgmestre Stefaan Devleeschouwer (Open Vld).

Ces mesures drastiques, qui s’apparentent à un "mini-lockdown" à l’échelle de la commune et auront des conséquences importantes sur la vie sociale, viennent en réponse à une forte hausse des contaminations constatées ces derniers jours à Brakel. Le bourgmestre souligne qu’en 48 heures, l’incidence du coronavirus est passée de 20 à 54 cas pour 100.000 habitants, soit huit cas confirmés pour cette commune de 14.800 habitants, située non loin de Flobecq.

Un couvre-feu a été imposé à Anvers vu la hausse du nombre de nouveaux cas positifs au covid-19 (JT du 29/07/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK