Coronavirus en Belgique : fermeture des bars à 23h, rassemblements interdits la nuit… Bruxelles serre les vis face à la situation sanitaire

Les bourgmestres bruxellois se sont réunis en urgence ce samedi. Face à la situation sanitaire dans la capitale, ils ont opté pour renforcer plusieurs mesures.

La situation épidémiologique est en effet très difficile à Bruxelles. Le taux de positivité y est de 9,5% : cela signifie que sur 100 tests, 9,5 sont positifs. C’est très largement au-dessus de la moyenne belge (4,4%). Sur une semaine, le nombre de cas par province a augmenté de 44% à Bruxelles. Même constat dans les hôpitaux, ça monte.

Résultat : les bourgmestres choisissent de durcir les mesures. Bruxelles est actuellement en stade d'alerte 4, le plus haut niveau de vigilance. Ce qui veut dire que tant les autorités locales que fédérales peuvent prendre des mesures localisées.

Fermeture de l’horeca à 23h

Les bars et les cafés devront fermer dès 23h au lieu de 1h actuellement. La mesure entrera en vigueur dès ce lundi 28 septembre.

Cette mesure est prévue pour durer trois semaines avant un nouvel examen de la situation sanitaire par les autorités bruxelloises.

Une décision difficile pour un secteur qui souffre encore de la crise.


►►► Lire aussi : "Ce sont effectivement les bars qui sont un point de départ de contaminations", selon Yves Van Laethem


Rassemblements limités

Les rassemblements de plus de 10 personnes seront également interdits après 23h et jusqu’à 6h du matin. Il s’agit là d’une décision de la Région bruxelloise.

Masques non obligatoires mais...

Le port du masque ne sera pas obligatoire partout en extérieur. En revanche, il sera obligatoire d’en avoir un sur soi et il sera obligatoire de le porter dans certaines zones comme ce fut le cas dans le courant du mois de juillet mais cette fois le nombre de zone devrait augmenter.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK