Coronavirus : cracher sur la voie publique vous en coûtera 50 euros à Bruxelles

Cracher en rue est passible d'une sanction à Bruxelles.
Cracher en rue est passible d'une sanction à Bruxelles. - © GABRIEL BOUYS - AFP

A la Ville de Bruxelles, cracher sur la voie publique est passible d’une amende (une taxe en fait) de 50 euros. Rappel est formulé en cette période par les autorités locales alors que la Belgique vit au rythme de l’épidémie coronavirus. Le Covid-19 se transmet notamment par la salive et les postillons : raison de plus pour rappeler l’existence de sanctions, qui ne datent toutefois pas d’aujourd’hui.

La salive est porteuse de microbes

"Ce dispositif n’est pas récent", confirme Zoubida Jellab, échevine Ecolo de la Propreté à la Ville de Bruxelles. "La salive est porteuse de microbes", rappelle la mandataire. A la fin du 19e siècle et début 20e, les crachoirs servaient à contenir la propagation de la tuberculose. Désormais, ce n’est plus le cas. Mais cela reste considéré comme un comportement incivique au même titre qu’uriner en rue, jeter un papier ou vider son cendrier.

"Il y a peut-être moins de monde aujourd’hui dans nos rues. Mais une personne ou un chien qui se promène à l’extérieur peut marcher sur de la salive et infecter son domicile, d’autres personnes…" D’où la nécessité de rappeler les règles qui s’appliquent à tous.

Le flagrant délit

Mais une chose est sûre : difficile de sanctionner un contrevenant, le flagrant délit est indispensable. Les p.-v. ne sont donc pas légion. De plus, le montant de 50 euros s’explique par le fait qu’à l’inverse "d’autres incivilités comme les tags ou les dépôts clandestins, qui nécessitent derrière un important travail de nettoyage des équipes de la ville et pour lesquels le montant de la taxe est élevé et a été récemment augmenté, le fait de cracher est difficilement repérable."

75 euros à Saint-Josse

En termes statistiques pour le service Propreté, le crachat est classé avec l’urine et le jet de mégots. En 2016, par exemple, plus de 1300 constats au total ont été dressés.

Cracher en rue n’est pas interdit qu’à la Ville de Bruxelles. De nombreuses communes disposent du même règlement : Ixelles, Saint-Josse-ten-Noode où le montant de l’amende est de 75 euros, Schaerbeek… Bruxelles Propreté, l’organe régional de la propreté, sanctionne également ce comportement lorsque celui-ci est commis dans un espace régional.