COP23: un prix international pour une cité durable à Charleroi

La cité du Centenaire à Montignies-Sur-Sambre
2 images
La cité du Centenaire à Montignies-Sur-Sambre - © Tous droits réservés

La réhabilitation de la cité du centenaire est à nouveau primée à Charleroi, et à l’international cette fois. Après la province du Hainaut avec "le prix du développement durable" et un prix national "Green Award", ce mercredi 16 novembre, le projet d’éco-quartier de la cité du centenaire a remporté le Grand Prix international du quartier durable à Bonn. Il était en compétition avec 10 autres quartiers dans le monde.

Dans la cité sociale du centenaire à Montignies-Sur-Sambre, les habitants n’ont rien à redire sur leur logement. Pour 350 euros par mois, ils peuvent profiter d’un logement social passif, l’un des premiers au monde.  Le "passif" n’a pas besoin d’un dispositif de chauffage important. Le soleil, l'isolation et les gains intérieurs suffisent pour maintenir le bâtiment à une température agréable.

Une caractéristique que confirme Marcel Barattucci, l’ingénieur et architecte du projet : "Dans un appartement ou une maison, on a une chaudière de 30 kilowatts. Avec une chaudière de 60 kilowatts, les 60 logements de la cité du centenaire sont chauffés ". Cette performance permet de faire une économie d’à peu près 1000 euros par an par foyer.

Un habitat passif pour des logements sociaux

Un projet réfléchi pour le confort du locataire. "Ça n’a pas été uniquement une approche de travaux purement de rénovation, nous avons mis d’abord l’humain au centre de nos préoccupations" nous confie le directeur de St.ar.tech, Marcel Barattucci. 

Hicham Imane, le président de la société de logements sociaux de Charleroi la Sambrienne, propriétaire des immeubles, parle d’un bon coup de projecteur : "Il manque énormément de logements pour demain et j’espère que ce prix va inciter les entrepreneurs à envisager le passif ".

Le seul inconvénient des rénovations d’habitation en logement passif :  le coût de construction est 15 % plus cher. Pourtant, il tend à devenir la norme de ces prochaines années.

Ecoutez le sujet de Tom Denis

Reportage de notre JT 13h de ce jeudi 16 novembre:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK