COP21: une chaîne humaine de 4000 personnes à Bruxelles (photos)

Quelques 4000 personnes ont formé une chaîne humaine dimanche après-midi à Bruxelles, depuis la Bourse jusqu'au Palais de Justice.
10 images
Quelques 4000 personnes ont formé une chaîne humaine dimanche après-midi à Bruxelles, depuis la Bourse jusqu'au Palais de Justice. - © Tous droits réservés

Quelque 4000 personnes ont formé une chaîne humaine dimanche après-midi à Bruxelles, depuis la Bourse jusqu'au Palais de Justice. Les collectifs Climate Express et Klimaatcoalitie sont à l'initiative de cet élan à quelques heures de l'ouverture de la conférence internationale pour le climat à Paris (COP 21).

Les participants voulaient initialement aller manifester massivement à Paris, mais la marche pour le climat y a été annulée après les attentats de Paris.

En raison de la menace terroriste qui pèse aussi sur la Belgique, les manifestations prévues à Bruxelles et Ostende ont également été supprimées.

Annulations en série

Les attentats du 13 novembre ont provoqué l'annulation des manifestations prévues d'abord à Paris, puis chez nous à Bruxelles et Ostende.

La société civile a quand même tenu à manifester: "On a pris l'option d'organiser cette chaîne humaine pour participer aux manifestations décentralisées. La chaîne va relier la Bourse au Palais de justice pour l'aspect financier d'une part car il faudrait alimenter un fonds vert de près de 100 milliards par an à partir de 2020 pour donner les moyens aux pays en voie de développement de s'adapter au changement climatique et le Palais de justice pour dénoncer l'injustice climatique, ce sont les pays les plus pauvres qui polluent le moins mais ce sont eux qui en subissent les conséquences", explique un manifestant.

Ce dimanche midi, à Bruxelles, une chaîne humaine de près d'un kilomètre relie donc la Bourse au Palais de Justice, en passant par la Grand Place.

Ludique et créative

Cette chaîne humaine à Bruxelles est une façon "ludique et créative de quand même mener une action", a expliqué Nathalie Eggermont de Climate Express. "Dans les rues de plus de 150 pays, des gens se rassemblent aujourd'hui pour exiger un accord climatique ambitieux, Bruxelles et la Belgique ne pouvaient pas être en reste", a-t-elle ajouté.

"Qui n'a pu venir à Bruxelles peut aussi participer à l'action en partageant des photos ou des films sur les médias sociaux, avec le hashtag #WeAreMarching. Les démonstrations de soutien seront collectées sur le site wearemarching.be où toutes les initiatives sont rassemblées", a précisé la militante.

Dénoncer les mesures de sécurité

Une partie des personnes présentes lors de la mobilisation à Bruxelles ne manifestaient pas que pour le climat, mais protestaient aussi contre les récentes mesures de sécurité qui interdisent les rassemblements.

"De 200 000 à 300 000 personnes n'ont pas pu défiler dans les rues de Paris à cause de l'état d'urgence", déplore Mathias Balcaen, lui aussi à l'origine de cette initiative.

"A Bruxelles et Ostende, ce sont aussi près de 10 000 personnes qui n'ont pas pu manifester alors que le marché de Noël peut bien être organisé. Si ce marché peut être sécurisé, alors les manifestations aussi. Un climat de terreur ne doit pas être récupéré pour faire taire les mouvements sociaux", a-t-il critiqué.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK