Contact tracing en Wallonie : le marché wallon attribué à un consortium composé notamment des mutuelles

La participation des citoyens est indispensable pour contrer une nouvelle vague du virus.
La participation des citoyens est indispensable pour contrer une nouvelle vague du virus. - © FABRICE COFFRINI - AFP

La Wallonie a décidé d’attribuer le marché de son 'contact tracing' au Groupement Autonome des Mutualités associé à des opérateurs spécialisés. Au total, 570 personnes seront engagées dans ce cadre.

Après la mobilisation des acteurs publics pour la phase pilote (AVIQ, SPW et autres organismes publics), un consortium gèrera, dès le 11 mai, le suivi de contact en Wallonie, annonce ce mercredi l’exécutif régional.

A la suite de l’analyse des offres reçues, l’AViQ vient en effet d’attribuer le marché au Groupement Autonome des Mutualités (Solidaris, Mutualité chrétienne, Mutualités libres, Mutualité libérale et Mutualités Neutres) associé aux entreprises Ikanbi et CallExcell, deux opérateurs spécialisés en contact center ; à l’entreprise de travail adapté ENTRA, call center qui offre des emplois de qualité aux personnes fragilisées par la maladie ou le handicap ; et à l’agence d’intérim LEM Intérim.

Création d’emplois

Concrètement, ce consortium sera chargé d’engager 570 personnes qui effectueront, en collaboration avec les citoyens, le suivi de leurs contacts tant par téléphone que sur le terrain, si les contacts téléphoniques n’aboutissent pas. Pour ce faire, 405 agents de call center et 21 superviseurs de call center ainsi que 135 agents de terrain et 8 superviseurs de terrain seront recrutés dans les prochains jours, le Forem s’étant d’ores et déjà proposé comme partenaire privilégié pour leur recrutement.


►►► Lire aussi : tracking et Coronavirus : pour l’OMS une application ne "remplacera pas" le travail humain

►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus

 

Leur mission débutera progressivement le 11 mai. Elle sera supervisée par la Cellule de Surveillance des maladies infectieuses de l’AViQ.

"La participation des citoyens est indispensable pour contrer une nouvelle vague du virus. Lister spontanément ses contacts, répondre à l’appel du 02/2141919, donner les informations les plus complètes possibles mais aussi respecter les recommandations de prévention personnalisées dont l’isolement permettra de protéger les autres. C’est un acte citoyen, sanitaire et solidaire contre la maladie", insistent enfin les autorités wallonnes.

Marius Gilbert nous parlait du traçage, en plateau, ce 04 mai