Confinement: dépôts clandestins en hausse dans les rues de Bruxelles

Avec le confinement, le temps ensoleillé et maintenant le début des vacances de printemps, on observe une hausse de dépôts clandestins en région bruxelloise et en région wallonne. Il est un peu trop tôt pour la chiffrer. Mais ce qui est certain, c'est que cela rend le travail des services communaux plus intense encore puisqu'ils fonctionnent en effectifs réduits. 

Un peu de tout: des matelas, des meubles, des pots de peinture 

C'est une longue tournée qui s'achève pour Charalambos et son collègue. Ils ont chargé les dépôts clandestins signalés dans les rues de Schaerbeek. Et dans leur camion, il y a "un peu de tout, des matelas, des fauteuils, des meubles cassés. Tout ce que les gens jettent, tout ce dont ils n'ont plus besoin, ce qui est cassé. La facilité, c'est de tout mettre dans la rue. Je vous dis, depuis le confinement, cela a presque doublé et c'est un peu partout". 

"Ce n'est pas seulement qu'il y a plus de dépôts clandestins! Il y a aussi le fait que les équipes sont réduites! Ce qui rend les journées plus intenses encore ", explique Geert Pierre, directeur adjoint du service propreté de Schaerbeek. Il confirme la tendance, même s'il est trop tôt pour avancer des chiffres précis. A Schaerbeek, on a d'ailleurs relancé la cellule 'recherche et verbalisation', "En faisant de la répression, on fait de la prévention, parce que l'on va sonner aux portes et on donne un signal aux citoyens qui peut être dissuasif pour un salisseur potentiel". 

Ailleurs en région bruxelloise, d'autres communes observent aussi cette augmentation. Cela ne se traduit pas encore dans les chiffres à Anderlecht. A la ville de Bruxelles, le tonnage par jour est le même qu'en temps normal, mais sans les événements quotidiens comme les marchés etc. 

Les services de Bruxelles-Propreté tournent toujours 

Pourtant, Etienne Cornesse, porte-parole de Bruxelles-Propreté, l'indique: "les collectes de sacs sont faites normalement, à l’exception des sacs bleus et des sacs jaunes qui sont bien collectés mais pas recyclés. C’est la raison pour laquelle on invite l’ensemble des Bruxellois qui le peut à ne pas sortir leurs sacs bleus et sacs jaunes pour éviter qu’ils soient incinérés au lieu d’être recyclés".

Les Recyparks restent également ouverts mais à horaires réduits. En prenant rendez-vous avec les services de Bruxelles-Propreté, on peut toujours aussi bénéficier d'un enlèvement de 3 mètres cubes d'encombrants, gratuitement (une fois/an). Les bulles à verre sont toujours vidangées. En ce qui concerne les bulles pour le textile, cela dépend des opérateurs: Terre et les Petits Riens continuent à vider leurs conteneurs. Oxfam invite la population à ne plus déposer de vêtements le temps du confinement. 

En région wallonne, fermeture des parcs à conteneurs 

En région wallonne, les parcs à conteneurs sont fermés. On ne parle pas encore de réouverture. 
Les collectes en porte-à-porte des déchets PMC et des déchets papiers-cartons sont réorganisées au cas par cas par les intercommunales de gestion des déchets. Pour savoir plus précisément ce qui est encore ouvert: http://moinsdedechets.wallonie.be