Communes à facilités de la périphérie bruxelloise: dans quelle langue les habitants vont-ils recevoir leur convocation électorale?

Les communes ont jusqu'au 11 mai maximum pour envoyer les convocations, soit 15 jours avant le scrutin (illustration).
Les communes ont jusqu'au 11 mai maximum pour envoyer les convocations, soit 15 jours avant le scrutin (illustration). - © Yiannis Kourtoglou - BELGAIMAGE

Pour les néerlandophones, pas de problème ! Ils la recevront bien en néerlandais. Par contre, la question se pose pour les francophones. Pourront-ils l'avoir en français, sans devoir en faire à nouveau expressément la demande ? Et bien cela dépendra de la commune où ils habitent.

Sur les six communes à facilités autour de Bruxelles, seule Wemmel devrait suivre l'interprétation du gouvernement flamand et de sa ministre de l'Intérieur, Liesbeth Homans (NV-A). C'est à dire contraindre les francophones qui souhaitent recevoir leur convocation en français à en faire spécifiquement la demande à la commune. Sinon, le sésame pour voter leur arrivera bien en néerlandais.

Dans les cinq autres communes (Wezembeek, Kraainem, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse et Drogenbos), la volonté est plutôt de respecter l'avis du Conseil d'Etat, rendu en 2014. Cela signifie que les francophones recevront bien leur convocation en français, si et seulement si ils en ont déjà fait la demande au préalable. Et que cette demande a été faite il y a moins de quatre ans.

En fait, les communes agissent exactement comme elles l'avaient déjà fait pour les élections communales au mois d'octobre.

A l'époque, la décision a été très mal accueillie par la ministre flamande. Liesbeth Homans a refusé de nommer quatre des cinq bourgmestres élus qui n'ont pas suivi ses ordres. Le dernier ayant profité du fait qu'il n'était pas déjà bourgmestre au moment du scrutin et que, dès lors, on ne pouvait lui reprocher cet acte de "rébellion" face à la ministre.

A noter que Rhode-Saint-Genèse par exemple doit encore confirmer sa décision par un vote ce mardi soir au conseil communal.

Les communes ont jusqu'au 11 mai maximum pour envoyer les convocations, soit 15 jours avant le scrutin.

Archives: Journal télévisé 11/02/20109

La ministre flamande des Affaires intérieur, Liesbeth Homans, refuse de nommer 4 bourgmestres de communes à facilités

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK