Communales 2018 : qui est Nicolas Martin, future tête de liste PS à Mons?

Elio Di Rupo ne sera pas tête de liste à Mons pour les prochaines élections communales. Le président du PS et bourgmestre de la cité du Doudou depuis 18 ans l’a annoncé : il poussera la liste socialiste en octobre. Il cède sa place de chef de file à Nicolas Martin, l'actuel Premier échevin, qui deviendra peut-être bourgmestre dans quelques mois.

Nicolas Martin n’est pas issu d’une lignée de mandataires ou d’une famille ultra-politisée, mais sa fibre "publique" est venue très vite. A 18 ans, il se lance dans l’arène locale face à Elio Di Rupo, avec des motivations qui ont une résonance particulière, aujourd’hui, à l’heure de la passation de pouvoir. "Les jeunes en général à Mons ne sont pas écoutés", disait-il à l'époque.

Nicolas Martin gravit ensuite les échelons : conseiller communal PS en 2000, échevin dès 2006 et, en 2014, député wallon grâce à un des plus hauts taux de popularité.

Position de force

Au parlement régional il n’est pas le plus visible, mais il se fait quand même remarquer en signant une carte blanche en faveur de plus de compétences pour la Wallonie, et il pense notamment à l'école : "Les réalités wallonne et bruxelloise évoluent de manière différente. On pense qu'il faut un projet wallon fort, et que ce projet doit s'appuyer à la fois sur une politique économique, mais aussi sur une politique éducative et culturelle" expliquait-il.

Nicolas Martin sera-t-il le futur bourgmestre titre de Mons ? Il est en tout cas en position de force. Mais attention : sans parler des ambitions affichées par d’autres formations, la concurrence interne sera rude car Elio Di Rupo sera aussi sur la liste PS. Et il pourrait bien, une fois de plus, être le plus populaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK