Comment agir pour le climat au niveau communal? Exemple à Thuin

Les manifestants mobilisés ces dernières semaines veulent inciter les gouvernements à changer leur politique en matière d’écologie.  En attendant, certaines communes mettent en place des actions concrètes. Exemple à Thuin, une petite ville de 15.000 habitants, située dans le Hainaut. Elle est logée le long de la Sambre, il ne faut qu’une dizaine de minutes à pied depuis le centre-ville pour se trouver dans les champs.  

Depuis deux ans, la ville fait partie - avec dix autres communes - d’un programme wallon qui promeut le zéro déchet. Dans ce cadre, l’administration communale a mis en place une politique collective pour diminuer l’impact de ses citoyens sur le climat. L’objectif pour la fin 2019 est de diminuer la production de déchets des habitants de 15 kg par an.

Les écoles au centre de cette politique

Devant l’Institut Notre-Dame de Thuin, des élèves de première secondaire sont sur le point de verser les restes de la cantine dans un bac à compost. Un geste simple bien nécessaire pour ces jeunes adolescents : "Pour nous, ça nous procure de la fierté. On rend la planète plus saine", explique Adrien. "C’est avec les petites habitudes comme celles-ci qu’on peut changer les choses", complète Nathan.

Ces élèves font partie de l’EcoTeam. Un groupe composé d’une quarantaine d’élèves et d’une vingtaine de professeurs. Ils se mobilisent chaque jour pour rendre l’école plus verte : "On a aussi développé un petit magasin qui se veut plus équitable avec moins de déchets. Nous avons une équipe qui travaille sur les boîtes à tartines et les gourdes", explique Geneviève Willame, professeure de mathématique et membre de l’équipe.

Un projet de biométhanisation pour chauffer le centre sportif

Plus loin, en sortant de la ville, à lisière des champs, se trouve une sphère métallique de la taille d’un terrain de tennis reliée à des tuyaux. Ici, le fumier des fermiers du coin est rassemblé et transformé en énergie. Le procédé utilisé est la biométhanisation. C’est-à-dire la production de biogaz, de méthane à partir de la fermentation d’un ensemble de matières issues de l’agriculture. "Cette infrastructure peut produire suffisamment d’énergie pour alimenter 1000 à 1500 ménages et de la chaleur que nous utilisons pour chauffer le site et pour le chauffage du centre sportif de Thuin", précise Cédric Marit, ingénieur sur le projet.

À côté de ces deux exemples, la commune vient de lancer une campagne pour promouvoir l’utilisation de l’eau du robinet. 1000 gourdes seront distribuées dans les écoles dans le courant du mois de mars. Cette politique écologique collective à l’échelle communale se base sur les petits gestes du quotidien. Un bon début ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK