Collision de train à Pepinster: neuf blessés légers

RTBF
RTBF - © RTBF

Un nouvel accident ferroviaire s'est produit ce vendredi en milieu de matinée, à la gare de Pepinster, en région verviétoise. Une collision entre deux trains a provoqué, selon un premier bilan, neuf blessés légers, mais le plan communal d'urgence a quand même été déclenché.

Selon les premières informations,  le train cinq cent sept, qui assure la liaison entre le littoral et la frontière allemande, était occupé à quitter la gare de Pepinster. Pour une raison indéterminée, les trois dernières voitures ont déraillé. Elles sont allées percuter un autre convoi, le cinquante deux quatre vingt, à l'arrêt sur l'autre quai. La collision s'est produite à dix heures trente cinq.
Le bourgmestre de la localité s'est immédiatement rendu sur les lieux. Le plan blanc, le plan d'urgence communal, a été déclenché.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de la collision

Même s'il est encore trop tôt pour pouvoir tirer des conclusions, il semble que les deux dernières voitures du train IC Ostende-Eupen qui circulait à contre voie, à la suite de travaux de rénovation de voie à hauteur de Olne, ont déraillé en franchissant un aiguillage, avant de percuter le train à destination de Liège-Palais qui était à l'arrêt, a expliqué Benoît Gilson, manager communication chez Infrabel. "La collision s'est produite à vitesse réduite puisque le train IC venait de quitter la gare de Pepinster et qu'à cet endroit, la vitesse était limitée à 40 Km/h", a-t-il encore indiqué. Neuf personnes légèrement blessées dans la collision ont été transférées à l'hôpital pour y subir des examens et une dizaine d'autres, sous le choc, ont été prises en charge par les services de secours présents sur les lieux de l'accident. Pour l'heure, le trafic ferroviaire est interrompu entre Verviers et Pepinster. Des navettes de train et de bus permettent cependant aux voyageurs de rejoindre les gares de Liège et Verviers.

 

M. Grétry, Belga

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK