Colis suspect à Laeken: une bombe-jouet jetée à la poubelle par un policier

Un important dispositif policier rue Verhoeven, ce lundi matin, à Laeken.
2 images
Un important dispositif policier rue Verhoeven, ce lundi matin, à Laeken. - © BX1

Certainement sans le vouloir, un policier de la zone Bruxelles-Ixelles a provoqué un important déploiement et une certaine panique, ce lundi matin. Il était aux environs de 8 h lorsque des agents de Bruxelles Propreté alertent les forces de l'ordre. Au cours de leur tournée de collecte des déchets, un sac se déchire. A l'intérieur: ce qui ressemble à un engin explosif. Les éboueurs prennent peur et sonnent immédiatement l'alerte.

Rapidement, la police débarque en nombre sur les lieux. Nous sommes rue Verhoeven, à cheval entre Laeken (Ville de Bruxelles) et Molenbeek-Saint-Jean. Les choses sont prises très au sérieux vu le contexte. Un large périmètre de sécurité est mis en place, comme l'expliquait lundi la télévision locale bruxelloise BX1. Après une heure, l'alerte est levée: le "colis" n'a rien de suspect. Les démineurs n'ont d'ailleurs même pas été appelés.

Découvert par des agents de la propreté

La RTBF apprend toutefois ce mardi qu'il s'agissait donc d'un jouet : un cadrant à l'arrière duquel sont collés de faux bâtons de dynamite. Un jouet imitant la version réelle à la perfection, avec décompte en caractères rouges et bips effrayants. Sauf que celui-ci appartenait à un policier habitant à proximité et membre de la zone Bruxelles-Ixelles. Défectueux visiblement, l'objet a été jeté à la poubelle. Mais son propriétaire ne s'attendait certainement pas à ce que celui-ci suscite une panique certaine. 

L'affaire est close

Par précaution, l'agent a été entendu par les instances de contrôle interne de sa zone. Rapidement, sa maladresse est apparue. Le jouet est "en vente libre", indique la police. "L'affaire est close pour la zone", indique une de ses porte-parole.

Malgré le déploiement, aucune sanction n'est envisagée. "Intervenir en cas de doute, cela fait partie de nos missions", rappelle la zone Bruxelles-Ixelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK