Le liégeois CMI va équiper une centrale thermo-solaire en Afrique du Sud

Les miroirs concentrent les rayons du soleil et les réfléchissent vers le sommet de la tour.
Les miroirs concentrent les rayons du soleil et les réfléchissent vers le sommet de la tour. - © CMI, DR

Le groupe liégeois CMI (Cockerill Maintenance & Ingénierie) annonce sa participation à la construction d'une centrale thermo-solaire, avec son partenaire, le groupe espagnol Abengoa Solar, l'un des leaders mondiaux du marché des tours thermo-solaires.

Ce type de centrale est constitué d'une tour de 200 mètres de haut, entourée d'un champ de miroirs qui concentrent les rayons du soleil et les réfléchissent vers le sommet de la tour. CMI, avec des crédits de la Région wallonne, a développé et breveté une chaudière de haute technologie. Elle est placée au sommet de cette tour, qui aura une capacité de production électrique de 50 mégawatts, une 1ere mondiale.

La tour, installée dans un désert d'Afrique du Sud, à la frontière avec la Namibie, produira ses premiers mégawatts dès 2013. Bernard Serin, patron de CMI: "Chacun a vu ces photos avec des champs de miroirs gigantesques, des tours de 200 mètres de hauteur et une chaudière au sommet de cette tour. Nous avons, chez CMI, développé les chaudières de dernière génération, celles qui permettent d'augmenter la puissance de ces centrales solaires. Le groupe espagnol Abengoa a pris une commande en Afrique du Sud. C'est la plus grosse centrale solaire au monde, 50 mégawatts. Et CMI s'apprête à faire la chaudière de cette centrale".

Un marché économiquement porteur

"Les prévisions d'ici 2020 sont de voir la construction de 30 000 mégawatts d'énergie solaire, c'est-à-dire 600 fois ce que nous allons construire en Afrique du Sud. Donc ce n'est pas seulement du travail du bureau d'études, nous aurons aussi 18 000 heures de travail pour les ateliers ici à Liège. Beaucoup de perspectives. Il faut être toujours à la pointe, être précurseur, et il y a énormément de pays dans lesquels on peut développer ces technologies".

 

A. Delaunois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK