Clinique Saint-Pierre: le statut des kinés est gelé jusqu'en décembre

L’une des entrées de la Clinique Saint-Pierre à Ottignies.
L’une des entrées de la Clinique Saint-Pierre à Ottignies. - © Google Street View

A Ottignies, la direction de la Clinique Saint-Pierre et les syndicats sont parvenus à se mettre d'accord concernant le statut des kinésithérapeutes du service de médecine physique, revalidation et rhumatologie (MPRR). Ils sont encore neuf actuellement. La menace de grève (pour ce jeudi) est donc levée.

La direction voulait les obliger à choisir un statut d'indépendant. Les kinés, eux, tenaient à leur statut de salariés.

Le compromis qui se dessine, c'est que les kinés auront le choix entre les deux statuts. "Pendant l’année 2014, il y aura une évaluation de la coexistence des deux statuts (salariés et indépendants). Si c’est viable, la direction envisagerait de faire perturber au-delà de 2014 le statut des salariés pour les kinés actuellement en place, explique Claudia Reckinger. Et donc de ne plus leur imposer un quelconque statut d’indépendant, sauf sur base volontaire. Les prochains engagés, par contre, seront bel et bien indépendants."

Dans l'accord conclu entre la direction de l'hôpital et les syndicats, il est précisé que la "situation est gelée jusqu'à la fin 2014 et que le statut de salarié des kinés est garanti jusqu'à la fin de l'année". La direction ne s'engage pas donc au-delà du 31 décembre 2014.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK