Climat: 430 écoles wallonnes et bruxelloises "baissent les watts" ce mardi

Un gros pull, voire une écharpe, un bonnet et des gants pour les plus frileux, voilà la tenue que porteront les élèves de 430 écoles de Wallonie et de Bruxelles ce mardi. Ils participeront à l'opération "Baisse les watts", initiée par l'asbl Good Planet. Ces écoles se sont engagées à diminuer le thermostat d'un ou deux degrés, le temps d'une journée de sensibilisation. "Ce sera surtout l'occasion de parler en classe du réchauffement climatique et de toutes les mesures qu'on peut prendre pour lutter contre le phénomène", insiste Nathalie Laurent, directrice de l'école communale de Tangissart, qui se mobilise pour l'occasion. Elle tient d'ailleurs à rassurer les parents, un peu inquiets à l'idée d'envoyer leurs enfants dans une école insuffisamment chauffée : "Ce n'est qu'une diminution d'un ou deux degrés, ils ne sentiront pas la différence".

Portes ouvertes et ordinateurs en veille

Dans cette école, on a d'ailleurs déjà adopté de nombreuses mesures éco-responsables : trier les déchets, inciter les enfants à venir à pied ou à vélo, rappeler via des affichettes l'importance d'éteindre la lumière et de bien fermer les portes... Dans sa classe de quatrième année, s'est même préparée à cette journée spéciale en invitant ses élèves à mener un petit audit énergétique au sein de l'école. Munis de questionnaires, les élèves ont inspecté les différents locaux : les fenêtres ferment-elles correctement, des appareils électriques sont-ils en veille, quelle est la température...? Les élèves ont parfois été surpris des conclusions de leur enquête : "Pourquoi laisse-t-on la lumière allumée en classe alors que les tentures sont ouvertes et qu'il y a du soleil ?", se demandent plusieurs d'entre eux. D'autres suggèrent qu'on remplace les ampoules à filament par des ampoules économiques. De petites mesures qui vont bien au-delà d'une baisse ponctuelle du thermostat.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK