Clavier: la soupe scolaire préparée au domicile d'une maman d'instit? "C'est fini!", dit l'Afsca

Clavier: la soupe scolaire préparée au domicile d'une maman d'instit? "C'est fini!", dit l'Afsca
Clavier: la soupe scolaire préparée au domicile d'une maman d'instit? "C'est fini!", dit l'Afsca - © Tous droits réservés

A Clavier, à l'école communale de Bois et Borsu, la soupe aux légumes frais servie aux enfants n'aura sans doute plus tout à fait le même goût à l'avenir. Jusqu'à présent, elle était préparée à domicile par la maman d'une institutrice. Mais l'Afsca a estimé que les normes sanitaires n'étaient pas garanties 

L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire s'est invitée à l'école et a mis son nez dans la casserole. L'Afsca estime que cette soupe ne peut plus être proposée aux écoliers car elle est préparée au domicile de la bénévole et non pas à l'école. À moins que la maman ne s'enregistre auprès de l'Afsca, ce qui nécessitera des contrôles à domicile…

"Dans ce cas précis, commente Stéphanie Maquoi, de l'Afsca, les soupes sont faites à la maison, au domicile d'une maman. Nous ne savons pas dans quelles conditions elles sont préparées, ni comment sont stockés les légumes ; s'il y a des animaux sur le plan de travail ou pas, s'il y a de quoi se laver les mains... Il faut quand même savoir que chaque année, on constate des intoxications alimentaires dans les lieux scolaires. C'est exactement ce que l'on veut éviter ! Ici, les bénévoles ont la possibilité de préparer leur soupe fraîche, aux légumes, dans l'enceinte de l'école, avec le matériel mis à disposition. Il ne faut pas grand-chose pour préparer une soupe (...) Pour continuer sa préparation à domicile, cette dame pourrait s'enregistrer auprès de l'Afsca, en tant que cuisine de collectivité. Mais dans ce cas-là, elle doit respecter un certain nombre de restrictions, de considérations en matière d'hygiène ou de traçabilité des aliments. Et éventuellement avoir un numéro d'entreprise. Des démarches assez lourdes."

 Il est donc peu probable que sa soupe aux légumes frais puisse à nouveau être servie dans cette école de Clavier.

La direction de l'école estime en tout cas cette décision absurde. Elle précise que la maman de cette institutrice dispose en effet d'une cuisine mieux équipée que celle de l'école…

A Clavier, ça sent à plein nez le retour de la soupe en boîte…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK