Clabecq: il n'y aura pas de délocalisation du site NLMK

La volonté est bien de continuer à investir sur le site brabançon, même si le contexte économique est difficile. Pour le directeur des ressources humaines, le constat est clair : depuis 2008, l’entreprise est en perte. Depuis deux ans, les pertes sont mêmes très importantes, au-delà des dizaines de millions d’euros :

"L’année 2013 a mal commencé. Aujourd’hui, c’est vrai que l’on a fait des investissements très importants mais c’est aussi vrai que l’on perd de l’argent. Nous ne sommes pas dans un contexte dans lequel on peut dire que nous sommes au point d’équilibre. On perd de l’argent".

Le directeur des ressources humaines a quand même tenu à rassurer : il n’y aura pas de délocalisation ni de fermeture des outils de Clabecq.

"Dans cette situation difficile pour tout le monde, il faut faire un effort complet à tous les niveaux pour essayer de garder l’entreprise pour le futur".

 

Patrick Michalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK