Cité dans le dossier du Kazakhgate, Jonathan Biermann restera-t-il échevin à Uccle ?

L'avocat et échevin libéral d'Uccle, Jonathan Biermann.
L'avocat et échevin libéral d'Uccle, Jonathan Biermann. - © DR

Comme Armand De Decker, Jonathan Biermann est à la fois mandataire politique MR et avocat. Comme Armand De Decker, l'échevin des Travaux et de la Mobilité d'Uccle est cité dans le dossier Kazakhgate.

De mineur au départ, son rôle semble s'être étoffé, au point que Jonathan Biermann serait désormais suspect de faux en écriture et de complicité de trafic d'influence.

On le sait, ce dossier a coûté son poste de bourgmestre à Armand De Decker. On peut donc se demander si Jonathan Biermann pourra conserver son mandat échevinal après les dernières révélations de la presse.

Pour le bourgmestre MR Boris Dillies, rien n'a changé. Les faits évoqués dans les médias ne sont pas nouveaux. Jonathan Biermann conserve la confiance du collège.

Même son de cloche chez l'échevine DéFI, Joëlle Maison, mais sans engager son parti. L'échevine de l'Enseignement a de bons rapports personnels et de travail avec Jonathan Biermann. Et rien ne remet en cause son aptitude à gérer ses attributions.

Commentaire plus mitigé, et off the record, d'un autre échevin, qui attend la réaction éventuelle du bâtonnier de l'ordre des avocats. Et distingue le rôle majeur d'Armand De Decker du rôle périphérique de Jonathan Biermann dans le dossier du Kazakhgate.

Bref, à ce stade, l'avocat-échevin libéral semble en mesure de se maintenir à son poste jusqu'aux élections communales de l'an prochain. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK