Citadelle de Namur : le Stade des jeux et le Théâtre de Verdure sont classés

Le bâtiment pourrit de l'intérieur depuis de longues années. Le classement par la Région wallonne est un premier pas vers la restauration de cette singulière construction au sommet de la Citadelle de Namur.

Le Stade des jeux et le Théâtre de Verdure constituent une rareté architecturale. Le bâtiment a été construit au début du 20e siècle, avec le soutien du Roi Léopold II, au moment où la vocation militaire de la Citadelle de Namur s'estompait. L'objectif était d'inscrire le site dans une dynamique plutôt culturelle et touristique. C'est le premier bâtiment civil belge construit en béton armé. Sa vocation de lieu de spectacles en plein air, comme dans l'Antiquité, lui vaut son architecture néo-classique, mâtinée tout de même d'art déco et d'art nouveau.

La forme même du bâtiment, très allongé et présentant deux visages différents, est très particulière. Côté face : une tribune couverte et des gradins pour accueillir 4000 personnes, face à une immense esplanade. Côté pile : un amphithéâtre à ciel ouvert de 2800 places.

Les Namurois montaient plus facilement à la Citadelle

Inauguré en 1910, le stade et le théâtre accueilleront une grande diversité de manifestations sportives et récréatives durant plusieurs dizaines d'années : concerts, compétitions sportives, expositions horticoles... "A l'époque, explique Arnaud Gavroy, l'échevin de la Citadelle, les Namurois montaient plus facilement sur la Citadelle."

Le site est encore utilisé aujourd'hui pour pas mal de manifestations, le Verdur Rock et le festival des Solidarités par exemple. Mais le bâtiment lui-même beaucoup plus rarement. Il n'est plus adapté aux contraintes des spectacles contemporains. Et les structures en béton armé sont atteintes en profondeur.

Le classement de l'édifice, par le ministre wallon du Patrimoine Maxime Prévot (aussi bourgmestre en titre de Namur) ouvre la voie à des subsides de la Région wallonne. Il faudrait environ 10 millions d'euros pour le restaurer. "Il ne faut pas laisser croire aux Namurois que ce sera fait d'ici trois ans, tempère Arnaud Gavroy. Ni la Région ni la Ville de Namur n'ont le budget pour réaliser ces travaux. Il faudra attendre la prochaine législature régionale et communale. Et encore, il faudra faire des arbitrages. Il y a encore beaucoup d'éléments à restaurer sur la Citadelle, à commencer par les grands Fossés ou le Château de Comtes."

"La rénovation de la Citadelle de Namur, prévoit Arnaud Gavroy, durera au moins jusqu'en 2030".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK