Circonscription de Thuin: trois sièges, et l'apparentement

En 2009, le PS, avec son homme fort local, Paul Furlan, recueillait 38% des voix. Un score qui ne lui permettait toutefois pas de conserver ses 3 sièges. Les socialistes voyaient le MR en récupérer un, grâce au système de " l’apparentement " (un système complexe de répartition des voix non attribuées entre différentes listes au sein des circonscriptions d’une même province). A ce petit jeu-là, Yves Binon, le bourgmestre d’Ham-sur-Heure-Nalinnes, était le grand gagnant. Ecolo aussi, il y a 5 ans, était parvenu à tirer son épingle du jeu, comme partout en Wallonie. Il gagnait 8 points pour dépasser les 14% de suffrages, sans toutefois les concrétiser par un élu.

Pour ces élections régionales, le PS relance le même duo qu’en 2009 : Paul Furlan, tête de liste, suivi par la chimacienne, Françoise Fassiaux-Looten.

Coté libéral, Yves Binon remet son siège en jeu. Une présence dans l’hémicycle namurois lui permettrait de continuer à peser de tout son poids dans le dossier - sensible et éminemment politique - de la Nationale 5 et de la déviation de son trafic au Sud de Charleroi.

Au CDH, Aurore Tourneur, bourgmestre d’Estinnes, ne pouvait pas ne pas emmener la liste. A ses côtés, l’ancien bourgmestre de Chimay, Denis Danvoye.

Les Ecolo thudiniens ont, eux, placé tous leurs espoirs en Jean-Marc Monin, conseiller communal à Momignies, et à la jeune Marine Biset, 24 ans, de Sivry-Rance.

Le score du PTB-Go, qui présentera des listes dans toutes les circonscriptions du Hainaut, sera aussi à surveiller, même si la gauche de la gauche trouve souvent plus d’échos à ses discours dans les bassins industriels que dans le monde rural.

La Botte du Hainaut se transforme depuis quelques années en pôle touristique majeur pour la Wallonie, autour de ses lacs de l’Eau d’heure notamment.

Quelle suite à ce développement ? Ce sera aussi un enjeu régional majeur le 25 mai prochain.

Près de 110.000 personnes sont appelées à voter dans l’arrondissement de Thuin.

Cédric Loriaux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK