Cinq questions à Christian Catteau, tête de liste du parti GO à Pecq

Christian Catteau, tête de liste de GO à Pecq
Christian Catteau, tête de liste de GO à Pecq - © GO

1/ Comment restaurer un climat suffisamment serein pour constituer une équipe de travail efficace ?

Christian Catteau (Go) : "Je veux restaurer un climat serein par un dialogue humaniste et bienveillant. Je serai un meneur Pacifique, ouvert et réceptif à toutes les discussions constructives pour ma commune. C’est par l’écoute des autres, le partage des idées que j’arriverai à dynamiser mon équipe pour le bien-être de notre commune et des citoyens de Pecq."


2/ Quelle sera votre politique en matière de taxes communales ?

C.C. : "Face à la paupérisation croissante de nos habitants, il n’est pas question d’augmentation de taxes communales. Pour faire face à nos projets essentiels (crèche, maison de repos ,…), il n’est pas envisageable dans l’immédiat de diminuer les taxes communales."

3/ Quel développement pour le site de Léaucourt et que faire du musée Jules JOORIS abandonné aux affres du temps ?

C.C. : "J’ai pu découvrir le site de Léaucourt il y a quelques temps déjà, et je le considère comme une importante vitrine pour notre Commune, tant par la beauté du site, que par les nombreuses activités qui s’y déroulent , qu’elles soient pédagogiques , récréatives, festives, ainsi que par les nombreuses visites guidées permettant de faire redécouvrir la nature, entre autres aux écoles de tous horizons.
Pour développer davantage le site, il faut intensifier le tourisme, par exemple par la découverte des itinéraires de sentiers de promenade au départ de Léaucourt, par l’aménagement d’un parcours santé sur le site et aussi grâce a la revalorisation du musée Jules JOORIS dont la gestion doit être confiée à L’ASBL para-communale, " La maison de Léaucourt " gestionnaire du site de Léaucourt .

 

Que faire du musée Jules JOORIS abandonné aux affres du temps ? Je trouve décevant d’avoir abandonné aux affres du temps ce splendide Musée composé de pièces uniques, d’une valeur inestimable !
Nous avons un devoir moral de mettre en valeur les pièces uniques cédées jadis par un généreux donateur.
Nous avons également un devoir de mémoire, par respect envers celui qui, pendant tant d’années, a consacré son temps à la recherche d’objets et à la gestion constante de ce Musée qui porte son nom ! Notre devoir de mémoire ne s’arrête pas là, il est également important pour les générations futures de connaître les objets qui faisaient partie du quotidien de nos parents et grands-parents.
Avoir un musée d’une richesse incomparable dans une Commune, c’est assurer le développement du tourisme et de notre économie locale.
"

4/ Comment trouver une bonne cohabitation entre le développement du zoning et les habitants riverains ?

C.C. : "Ma priorité étant le respect de l’environnement, du bien-être et de la quiétude des habitants riverains du zoning, je m’opposerais fermement à toute agression citoyenne ( pollution, bruit, désagréments divers,…). Je serai un parfait interlocuteur pour justement, développer le zoning, tout en respectant les demandes citoyennes par des réunions régulières et positives à la fois pour l’expansion économique et le respect des citoyens !"

5/ Quelle serait la mesure phare que vous mettriez en place ?

C.C. : "La sécurité.

- utilisation maximale des radars préventifs (8 radars)

- installation de nouveaux radars opérationnels 

- assurer un climat de confiance en développant les PLP (partenariat local de prévention) dans tous les villages comme celui déjà initié à Herinnes par nous-mêmes.

- en intensifiant les rapports entre les PLP et la Police.

- en installant des caméras de surveillance dans les endroits stratégiques.

- en combattant les nuisances les plus diverses.

- en encourageant la prévention à tous les niveaux dans les écoles et parmi la population."


 




 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK