Cinq ans pour rénover Notre-Dame? A Nivelles, il a fallu 30 ans pour reconstruire la Collégiale

Le président français, Emmanuel Macron, s'est adressé à ses compatriotes mardi soir, en fixant les délais pour la reconstruction de la Cathédrale Notre-Dame. "Nous rebâtirons la Cathédrale Notre-Dame plus belle encore ! Et je veux que cela soit achevé d'ici cinq années." Cinq ans, l'objectif est pour le moins ambitieux. Sans doute sera-t-il difficilement tenable… C'est ce que pensent du moins des spécialistes de la restauration. De nombreux Nivellois aussi, puisque la Ville a connu pareils déboires après le bombardement de 1940 qui avait là-aussi détruit la toiture et le clocher de la Collégiale Sainte-Gertrude. Au final, les travaux de reconstruction auront pris… 30 ans !

"Au lendemain de la guerre, on a restauré toute la partie nef. Cela a pris une petite vingtaine d'années pour y parvenir, se souvient Jean-Paul Etienne, président de la fabrique d'église. Et puis, au début des années 70, on a décidé de restaurer l'avant-corps, la partie la plus abîmée. La question a été alors de savoir : que va-t-on faire de la flèche ? Va-t-on en reconstruire une comme au XIVème siècle ? A savoir une flèche gothique qui montait à près de 100 mètres de haut (plus haut d'ailleurs que celle de Notre-Dame). Ou bien choisit-on de ne rien faire ? Ou alors on rétablit un clocher roman, comme on suppose qu'il était au XIIème siècle ? Il y a eu référendum, et c'est la solution romane qui l'a emporté. A l'époque, cela a causé pas mal de remous. Les habitués n'étaient pas contents ! Mais aujourd'hui, plus personne ne se pose la question… C'est exactement ce qu'il fallait faire !"

La fin de la restauration extérieure de la collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles,  avec la mise en place de la structure métallique du clocheton roman, en juillet 1981 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK