Ciney: un éducateur condamné pour abus sur de jeunes déficientes mentales

Le prévenu a écopé d'une peine de quatre ans d'emprisonnement avec un sursis probatoire.
Le prévenu a écopé d'une peine de quatre ans d'emprisonnement avec un sursis probatoire. - © Flickr - dctim1

L’ancien éducateur, qui travaillait aux des Instituts médicaux sociaux de Ciney, a été condamné à 4 ans de prison avec un sursis probatoire. Il ne se retrouvera donc pas derrière les barreaux, sous certaines conditions. Durant un an, l’homme a abusé sexuellement de plusieurs jeunes femmes déficientes mentales dont il avait la garde.

Entre décembre 2009 et octobre 2010, l'éducateur avait la responsabilité de jeunes filles déficientes mentales vivant en autonomie partielle. L’éducateur devait veiller à ce que tout se passe bien ; les aider au quotidien que ce soit en matière d’hygiène ou pour leurs soins médicaux.

C’est dans ce contexte qu’à plusieurs reprises (en leur donnant le bain), l’éducateur a profité de la situation : pénétrations digitales, caresses inappropriées… autant d'éléments qualifiés sur le plan pénal de viols et d’attentats à la pudeur.

Le tribunal a estimé que le prévenu avait utilisé la ruse et la menace pour assouvir ses pulsions sexuelles. Pour éviter d'être dénoncé, il avait en effet menacé les résidentes de les remettre dans un pavillon collectif et de les priver de vacances. Un comportement qualifié d'abject et de méprisable.

L’éducateur, qui a reconnu les faits, a évoqué des soucis personnels liés à sa situation familiale. Son couple battait de l'aile et il venait d'apprendre que son père avait commis des viols. Des éléments dont a tenu compte le tribunal.

Le prévenu a écopé d'une peine de quatre ans d'emprisonnement avec un sursis probatoire. Si les conditions imposées par le tribunal ne sont pas respectées, ce sera retour à la case prison.

Patrick Michalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK