Ciney: deux ans de travaux pour la collégiale, début du chantier en 2016

La reconstruction à l'identique d'un édifice religieux comme la collégiale de Ciney est un défi pour les entrepreneurs. Ce n'est pas tous les jours qu'ils peuvent remettre une offre de prix pour un tel chantier, dont la facture se chiffre en millions d'euros. Ce lundi, la ville de Ciney et le cabinet d'architectes p.HD (auteur du projet) organisaient une visite des lieux pour permettre aux soumissionnaires potentiels de se rendre compte de l'étendue des dégâts.

Le chantier sera divisé en deux phases. La première sera consacrée à la restauration de l'enveloppe extérieure. Le toit et le clocher de la collégiale ont été emportés par les vents violents, il faudra entièrement les reconstruire en veillant à la stabilité du bâtiment. La deuxième phase sera consacrée à l'enveloppe intérieure: reconstruction des voutes, réparation des murs et des stucs notamment.

Un marché séparé sera lancé pour la restauration du mobilier et de l'orgue. Sur ce point, c'est la fabrique d'église qui sera à la manœuvre.

La ville choisira bientôt l'entrepreneur

Les entrepreneurs ont donc jusqu'au 17 février pour remettre une offre de prix. La ville de Ciney aura ensuite un mois pour faire son choix parmi les dossiers qui auront été introduits, sa décision est attendue aux alentours du 19 mars.

Avant le début des travaux, le ministre wallon du Patrimoine, Maxime Prévot, devra encore confirmer l'octroi des subsides de la Région. En 2012, les plus optimistes annonçaient la fin du chantier pour 2015 ou 2016. Ce chantier ne commencera finalement sans doute que dans un an et s'achèvera, si tout va bien, en 2018.

Hugues Van Peel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK