Ciney: des objets nazis en vente à la bourse militaire

Ciney: des objets nazis en vente à la bourse militaire
2 images
Ciney: des objets nazis en vente à la bourse militaire - © Tous droits réservés

Parmi les milliers d’articles exposés lors de la bourse militaire de Ciney, ce dimanche, certains étaient ornés de la croix gammée nazie. Est-ce bien légal ?

Collectionneurs, ou simples curieux, ils étaient plusieurs milliers à déambuler à travers les allées du Ciney Expo. Tous en quête d'un uniforme, d'un casque ou simplement d'une médaille ayant appartenu à un soldat, belge ou étranger. Pour les satisfaire, 550 exposants ont fait le déplacement des quatre coins de l'Europe. Et sur les étals, il est un symbole qui attire vite le regard, la croix gammée nazie.

Vendre un objet remontant au Troisième Reich n'est pas illégal en Belgique, à condition tout de même qu'il présente "valeur de collection historique". C'est le règlement de la foire de Ciney qui le rappelle sur Internet. Pourtant, à y regarder de près, plusieurs exposants proposent sur leurs stands, broches, brassards et autres timbres floqués de la croix gammée et qui s'apparentent davantage à des reproductions "made in China" qu'à de réelles antiquités.

"la majorité des collectionneurs ne sont pas des fascistes"

L'organisateur de la foire militaire, un brin agacé, nous assure pourtant faire des contrôles, et lorsqu'on tente de sensibiliser certains vendeurs à la législation belge, le malaise se fait sentir, avec souvent le même refrain qui revient "moi je ne sais pas".

Chez les collectionneurs en revanche, les discours varient. Certains y voient une banalisation du nazisme. "Ces emblèmes devraient être cachés, surtout aux yeux des jeunes qui n'ont pas l'histoire en tête". D'autres se montrent plus fatalistes: "Il y a évidemment des gens d'extrême droite qui viennent ici pour se procurer ces objets, mais la majorité des collectionneurs ne sont pas des fascistes".

Pour rappel, la loi punit de huit jours à un an de prison quiconque cherche à justifier ou à approuver le génocide commis par le régime national-socialiste allemand pendant la Seconde guerre mondiale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK