Chronique cinéma de Pierre Germay

- © RTBF

« Chloé » de Atom Egoyan. Avec Julianne Moore, Liam Neeson et Amanda Seyfried.

Inspiré de « Nathalie », le film français d'Anne Fontaine, « Chloé » offre au réalisateur canadien Atom Egoyan d'explorer de manière très sensuelle les rapports d'un trio amoureux basés d'abord sur les relations entre les deux femmes.

Persuadée qu'elle est trompée, une femme médecin engage une escort-girl pour séduire son mari puis lui raconter leurs ébats. Comme si elle voulait mieux comprendre les fantasmes de son homme, à travers le récit de la jeune femme.

S'il y a un sujet éculé au cinéma, c'est bien celui du trio amoureux. Mais tout comme Anne Fontaine dans le film dont s'inspire la scénariste américaine Erin Cressida Wilson, Atom Egoyan parvient à sortir des sentiers battus.
D'abord, on retrouve chez ce canadien d'origine américaine sa volonté de provoquer avec l'une ou l'autre scène sexy dont il a le secret. On repense ainsi à « Exotica » qu'il avait déjà tourné, en 1994, dans le milieu des strip-teaseuses.
Il y a ensuite sa façon de traiter son sujet à la façon d'un thriller où les rapports de force peuvent s'inverser.

A ce double jeu de la sensualité et du thriller, la jeune Amanda Seyfried, découverte de « Mamma mia », apporte à Chloé toute sa sensualité encore juvénile mais déjà bien provocante, un peu à la façon d'une Vanessa Paradis à ses débuts.
En face, Julianne Moore joue magnifiquement sur toutes les fragilités et contradictions de son personnage, obsédé par l'idée de l'infidélité de son mari.
Et enfin Liam Neeson campe avec beaucoup de sobriété le troisième élément du trio amoureux, très loin des clichés du genre.

Reste que les spectateurs francophones qui connaissent l'histoire pour avoir déjà vu le film d'Anne Fontaine, n'y trouveront plus tout à fait le même intérêt que les nouveaux spectateurs que le thriller d'Atom Egoyan surprendra encore.

Pierre Germay

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK