Chômage en baisse mais le secteur hôtelier peine tout de même à recruter

Les hôtels peinent à recruter
Les hôtels peinent à recruter - © Tous droits réservés

19,9 %... Juste sous la barre des 20 %. Voilà le taux de chômage au mois de juin à Bruxelles. En légère augmentation. La bonne nouvelle, c'est que le chômage des jeunes recule de 1,2%. Et alors que les jeunes peinent à trouver de l'emploi, un secteur peine à recruter. Celui de l'hôtellerie : 12.500 emplois en région bruxelloise. Dorénavant les membres du secteur hôtelier, de la Brussels Hotel Association (BHA) transmettront leurs offres d'emploi à Actiris. Mais voyons pourquoi les hôtels ont tant de mal à recruter.

Installé dans un somptueux bâtiment place de Brouckère, l'hôtel Métropole est le plus ancien hôtel de la capitale. Ce palace a vu passer tous les grandes de ce monde, du Shah d'Iran au Général de Gaulle en passant par Charles Aznavour et Dalida. Comme tous les hôtels bruxellois, le Métropole a du mal à recruter. Gwenaël Odongui-Bonnard directeur de l'hôtel confirme que "C’est effectivement une difficulté qu’on rencontre au quotidien, on est pourvoyeur d’emplois sur les fonctions qui ne sont pas faciles à trouver parce qu’on a des services coupés, on a effectivement des horaires qui sont parfois très extensibles et ça ne plaît pas, notamment aux jeunes."

L'hôtellerie propose un panel de métiers très varié

Hugues Foucart travaille aux cuisines du Métropole depuis octobre 2012. Les horaires coupés, il connaît. "On commence le matin à 8h30, on a une première grosse mise en place jusqu’à midi.  On a un premier service de 2 à 3 heures. On rentre chez nous et on reprend à 18h30 pour un service plus long. Un horaire 7-15 ou 6-14 c’est vrai ce sont des bons horaires, on rentre chez nous, on a la soirée avec la famille mais bon il faut aussi réussir à s’épanouir dans son travail et des fois il faut accepter une certaine contrainte." La demande de nuits d'hôtel est en forte augmentation à Bruxelles. Le nouveau partenariat entre Actiris et le secteur devrait aider les hôtels bruxellois à trouver plus facilement les profils qu'ils recherchent.

Grégoire Comhaire

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK